Publicité

Le futur garage de la STM suscite des inquiétudes

Transport
Le nouveau centre de transport de la STM se trouvera dans le quadrilatère formé par les rues Bellechasse, Marmier, Saint-Dominique et de Gaspé. (photo courtoisie STM)
Le nouveau centre de transport de la STM se trouvera dans le quadrilatère formé par les rues Bellechasse, Marmier, Saint-Dominique et de Gaspé. (photo courtoisie STM)

Le 19 février dernier, la vingtaine de citoyens présents à l’atelier participatif, organisé par la STM, sur le Centre de transport Bellechasse ont soulevé des craintes concernant la construction du bâtiment qui débutera au printemps. La STM a voulu les rassurer.

La rencontre de février portait au départ sur l’aménagement de la place végétalisée qui sera accessible en partie au public sur le site du centre de transport (car le garage sera souterrain). Cependant, les citoyens ont soulevé d’autres préoccupations.

Ils ont voulu avoir plus de détails sur la construction. C’était notamment le cas d’Isabelle Lemaire, résidante dans le secteur et membre du comité citoyen Bellechasse pour Dépôt d’autobus. « Puisque le garage comportera trois étages souterrains, il y aura beaucoup de dynamitage, affirme-t-elle. On craint aussi qu’il y ait moins d’espaces de stationnement sur Bellechasse et sur les rues environnantes, plus de camionnage et des conflits potentiels avec les nombreux cyclistes qui circulent sur la rue Saint-Dominique pour se diriger vers le passage sous le viaduc Saint-Laurent et l’inverse. »

Sur tous ces sujets, Amélie Régis, conseillère corporative en affaires publiques à la STM, s’est montrée rassurante. « Une étude de circulation est en cours et sera bientôt terminée. Elle tiendra compte de tous les mouvements de véhicules, camions, voitures, vélos. Pour le dynamitage, la technique utilisée sera déterminée par l’entrepreneur et il n’est pas encore choisi. Cependant, les opérations se feront en respect des normes sur le bruit et les vibrations. »

Selon Mme Régis, les entrepreneurs devront aussi respecter les heures réglementaires pour le travail au chantier, soit entre 7h et 19h en semaine.

Autre point important : il y aura une autre consultation au printemps (date indéterminée encore), organisée par l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie. Elle se tiendra dans le cadre du projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble.

La question cycliste

Côté transport actif, la Coalition vélo Montréal s’est dit très préoccupée par la circulation à bicyclette. « Le va-et-vient prévu des 300 autobus par jour, coin Bellechasse et Saint-Dominique, entrera en conflit avec la circulation cycliste, importante dans le secteur, dit Zvi Leve, porte-parole. L’endroit est déjà dangereux pour les cyclistes. L’intersection Saint-Laurent et Bellechasse a notamment été très mal conçue et comporte de sérieux risques d’accident. » Selon Zvi Levé, l’aménagement de cet endroit devrait être revu et amélioré.

L’ouverture du nouveau centre de transport de la STM est prévue pour 2022. Il se trouvera dans le quadrilatère formé par les rues Bellechasse, Marmier, Saint-Dominique et de Gaspé. Ct important projet de construction, dont le coût est évalué à 254 millions de dollars, sera financé en grande partie par le ministère des Transports du Québec et par Infrastructure Canada. La STM souhaite en faire un bâtiment à haute qualité environnementale, détenteur d’une certification écologique (LEED Or).

De nos archives
Centre de transport Bellechasse: Projet Montréal y met son empreinte

Vos commentaires
loading...