Publicité

Bientôt un pub zéro déchet sur la Plaza Saint-Hubert

Économie
Le premier pub zéro déchet de Montréal ouvrira ces portes sur la rue Saint-Hubert. (photo : Stéphane Gagné)
Le premier pub zéro déchet de Montréal ouvrira ces portes sur la rue Saint-Hubert. (photo : Stéphane Gagné)

Alors que la Plaza Saint-Hubert poursuit sa transformation, un groupe de quatre jeunes ont annoncé l’ouverture d’un pub zéro déchet sur cette artère. Une première à Montréal.

Prévu pour la fin mai, le pub, appelé La Cale, sera situé au 6839 rue Saint-Hubert, et sera original à plus d’un point de vue. Du gaspillage et des produits à usage unique, il n’y en aura pas à ce pub, promettent les initiateurs de ce projet.

D’où vient donc cette idée? Gabriel Monzerol et les trois autres administrateurs qui ont tous une expérience de travail dans les bars cherchaient quelque chose d’original et de nouveau à démarrer. « On a été inspiré par le café zéro déchet Le 5e qui se trouve sur la Wellington à Verdun, » dit Gabriel Monzerol.

Dans cette version alcoolisée, il n’y aura donc pas de serviettes. en papier (elles seront remplacées par des serviettes en tissu), pas de bouteilles de bière (à cause des bouchons qui génèrent des déchets), pas de cure-dent ni de jus en canette (le pub fera son propre jus). Seront également exclus, les contenants de sirop (le pub fera son propre sirop pour les cocktails) et, bien sûr, les pailles. « Les clients devront amener leur paille réutilisable et nous en aurons aussi quelques-unes à leur prêter, au besoin, » dit Gabriel Monzerol.

La bière, quant à elle, sera proposée en fût. « Pour les cocktails, on servira des garnitures comestibles comme des morceaux de pomme ou de poire plutôt que des tranches de citron », dit Gabriel Monzerol. Le coadministrateur l’admet, ce sera plus de travail. « C’est la raison pour laquelle nous sommes quatre dans l’aventure. Cependant, une fois qu’on sera bien rôdé, cela va bien aller, » dit-il.

Pour éviter le gaspillage de nourriture, les administrateurs ont aussi prévu offrir trois formats de plats, petit, moyen et grand. Il sera possible de prendre des repas pour apporter grâce à un service de consigne utilisant des pots Masson. Il sera aussi possible d’acheter les pots sur place.

Le seul élément sur lequel Gabriel Monzerol dit ne pas avoir de contrôle, c’est l’obligation légale de fournir une facture, en papier et non recyclable (déplore-t-il), pour chaque consommation.

Malgré cela, il y aura tout de même une production de quelques résidus de table. « Ils seront compostés, » assure M. Monzerol.

Les travaux sur la Plaza

Le pub ouvrira, fin mai, presqu’au même moment où la rue Saint-Hubert sera rouverte à la circulation, de Saint-Zotique à Jean Talon. La transformation de la rue va bon train mais elle se poursuivra jusqu’en 2020. Ces travaux entraînent une perte de revenu pour les commerçants. La baisse de l’achalandage dans les boutiques serait de 30 % depuis le début des travaux en août 2018, selon la Société de développement commercial (SDC) Plaza Saint-Hubert (information tirée d’un reportage d’Ici Radio-Canada du 26 octobre 2018).

À la fin janvier, le comité exécutif de la Ville a toutefois confirmé la mise en place d’un programme d’aide financière aux établissements situés dans un secteur affecté par des travaux majeurs. Ce programme est offert sur tout le territoire de la ville et est assorti d’un budget de 25 millions de dollars. Dans la Petite-Patrie, les commerçants de la Plaza Saint-Hubert et ceux de la rue Shamrock pourront en bénéficier. Les premiers, pour la période du 20 août 2018 au 31 décembre 2020 et les seconds, du 9 juillet 2018 au 31 décembre 2019. Ils devront avoir subi des pertes de bénéfices bruts supérieurs à 15 % durant ces périodes.

 

 

 

 

Vos commentaires
loading...