Publicité

Rentrée politique au conseil d’arrondissement

Politique
Le manifeste de la Coalition 8 mars a été présenté aux élus par la coalition du 8 mars
Le manifeste de la Coalition 8 mars a été présenté aux élus par la coalition du 8 mars

Plaidoyer du maire pour la lutte aux changements climatiques, manifeste manuscrit déposé par un collectif de femmes, discussions musclées sur fond de transport : des échos de la campagne électorale provinciale se sont invités au conseil d’arrondissement du 4 septembre dernier.

Le maire de l’arrondissement, François Croteau, a débuté la séance par un vibrant plaidoyer pour l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique, en écho avec les propos de Nicolas Hulot, ministre français de l’Environnement, qui a démissionné récemment. Le maire a souligné l’urgence de la situation au vu des vagues de chaleurs écrasantes de cet été et a rappelé les initiatives de l’arrondissement pour faire face à cet enjeu. Par la suite, ce sont des élus unis et solidaires qui ont répondu à la vingtaine de citoyens qui se sont présentés au micro pendant la soirée.

Trois membres de la Coalition 8 mars, un regroupement d’organismes communautaires qui lutte contre la violence faite aux femmes, sont venues présenter leur manifeste manuscrit aux élus et l’ont déposé auprès du greffier de l’arrondissement. Intitulé « De #Moiaussi à #Etmaintenant », le manifeste enjoint les décideurs et la population à assurer la sécurité des femmes dans le quartier.

Manifeste de la coalition du 8 mars (photo : page Facebook de la PetitePatrie.org

Manifeste de la Coalition 8 mars (photo : page Facebook de la PetitePatrie.org)

« Cours d’administration publique 101 »

La campagne électorale s’est aussi invitée dans les échanges entre les élus de l’arrondissement et les citoyens. Prenant au mot M. Croteau dans sa détermination à lutter contre les changements climatiques, Francis Lapierre a dénoncé l’appui de l’arrondissement au projet du Réseau Express Métropolitain (REM), dont la construction entraînerait, selon lui, l’émission d’une quantité importante de gaz à effet de serre. M. Lapierre a par la suite demandé au conseil d’ appuyer le « Grand déblocage », cette proposition de mobilité du Parti Québécois, en opposition au REM, sans en donner plus de détails. Finalement, le citoyen a sévèrement pris à partie François Limoges, conseiller du district Saint-Édouard, avant de se faire rappeler à l’ordre par M. Croteau.

Quelque peu interloqué par la charge du citoyen, M. Limoges a répondu vigoureusement aux allégations de M. Lapierre et a fourni au citoyen mécontent un « cours d’administration publique 101 » en lui expliquant la différence entre, d’une part, la proposition d’un parti politique et, d’autre part, le budget du gouvernement québécois, dont fait partie le REM.

Plan de propreté en cours d’élaboration

Pierre-Luc Girard-Lauriault, un résident de La Petite-Patrie, a questionné les élus sur la propreté, discutable, autour de la Plaza Saint-Hubert. Un enjeu dont les élus sont bien conscients, alors que François Limoges a dévoilé que l’arrondissement préparait justement un plan sur la propreté dans l’arrondissement. Toutefois, si l’existence du plan a été dévoilée, les détails n’ont pas encore été rendus publics.

Interrogée par M. Limoges à savoir si elle pouvait présenter quelques éléments de son plan en primeur, la directrice de l’arrondissement, Josée Bédard, en charge de la réalisation du plan, a rétorqué qu’elle doit d’abord le présenter aux élus, avant qu’il ne soit dévoilé publiquement.

Après plus de deux heures de période de questions, les élus ont adopté de manière unanime les dossiers décisionnels inscrits à l’ordre du jour. À noter parmi ceux-ci : l’octroi d’une subvention de 31 000$ à la SDC – Petite-Italie – Marché Jean Talon pour un projet de décoration lumineuse pour la période des fêtes et une modification de la signalisation du stationnement sur différentes rues adjacentes à l’avenue Shamrock dans le cadre de sa transformation, dont nous avions couvert le dévoilement du plan préliminaire l’année dernière. D’après le sommaire des dossiers décisionnels, deux places de stationnement vont être éliminées sur la rue Casgrain. Pour plus d’information sur les   modifications précises à la signalisation des places de stationnement, consulter les pages 106 et 107 du sommaire des dossiers décisionnels.

Le prochain conseil de ville aura lieu le mardi 2 octobre à 19h.

Vos commentaires
loading...