Publicité

Fin de parcours pour la SODER 

Communautaire, Environnement
L'Écofête de la SODER, prévue pour le 29 septembre prochain, n'aura finalement pas lieu : l'organisme a mis la clef sous la porte (Photo : page Facebook de la SODER)
L’Écofête de la SODER, prévue pour le 29 septembre prochain, n’aura finalement pas lieu : l’organisme a mis la clef sous la porte (Photo : page Facebook de la SODER)

Aux prises avec une situation financière précaire, la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER) ferme ses portes après 22 ans d’existence.

« Malgré toute la bonne volonté, l’énergie et les efforts déployés par les employés et les membres du conseil d’administration ces derniers mois, nous sommes face à une situation financière qui nous contraint à la fermeture de l’organisme », explique Julien Thieser, président du conseil d’administration de la SODER.

Situation financière intenable

Dans les derniers mois, la SODER s’était engagée dans diverses initiatives, notamment le développement d’un logiciel. Cette prise de risque a alourdi les finances de l’organisme tout en ne générant pas les revenus escomptés.

Par ailleurs, plusieurs mandats confiés à la SODER par la Ville de Montréal et l’arrondissement de Rosemont—La-Petite-Patrie n’ont pas été reconduits ou étaient seulement épisodiques, et cela a constitué un manque à gagner pour l’organisme. Le tout a laissé l’organisme face à une « obligation financière insoutenable », d’après M. Thieser.

Fin des activités

À une semaine de la 20ème édition de l’Écofête, cette grande vente de garage annuelle qui réunissait chaque année plusieurs milliers de participants, la SODER met donc la clef sous la porte.

Toutes les activités, événements et animations sont donc annulés. « C’est dur », confirme M. Thiesier. L’arrondissement assure que les programmes de ruelles vertes sont maintenus et que les jardins communautaires demeurent ouverts et accessibles aux jardiniers.

« C’est sûr que c’est une offre de service qui va s’arrêter », explique Marie-Claude Perreault, chargée de communication pour l’arrondissement. « C’est malheureux pour le quartier », résume-t-elle. La SODER laisse toutefois au quartier un leg visible, explique-t-elle : les 71 murales réalisées depuis 2011 dans le cadre du programme Tandem et les nombreuses ruelles vertes du quartier dont la création a été soutenue par l’organisme.

La suite des choses

La SODER était le mandataire des programmes Éco-quartier, Tandem, et Jardins pour l’arrondissement de Rosemont—La-Petite-Patrie. L’arrondissement va prendre le relais de ces programmes, et ce, afin d’« assurer la continuité des activités en lien avec les programmes Écoquartier et Tandem, notamment », explique Mme Perreault. « Nous allons analyser les différents services afin d’évaluer comment l’arrondissement pourra reprendre le flambeau », explique-t-elle.

Pour un remboursement concernant l’Écofête, contacter le 311. À l’heure de publier, nous n’avons pu rejoindre M. Croteau, maire de l’arrondissement, actuellement à l’étranger.

Vos commentaires
loading...