Publicité

L’argent des taxes servira à financer les services aux citoyens

Économie
Services aux citoyens. FB ArrRPP
En 2017, Rosemont-La Petite-Patrie comptait 700 nouveaux supports à vélo, 70 dos-d’âne et 136 nouvelles saillies. (photo – Facebook Arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie)

Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie a voulu justifier la hausse de taxes en rappelant les obligations et les engagements de l’arrondissement lors du conseil d’arrondissement du lundi 15 janvier dernier.

« Qu’est-ce qu’on va faire avec cet argent-là ? », a lancé le maire d’arrondissement, François William Croteau, après une courte présentation afin de mettre en contexte l’augmentation de taxes lors de la dernière séance. Le maire a soutenu que les dépenses prévues « ne sont pas des frivolités », mais visent bien à « assurer les services directs aux citoyens ». 

Avec la taxe locale, l’arrondissement sera capable d’aller chercher environ 3,3 M$ des contribuables pour financer un budget qui se chiffre autour de 3,5 M$ selon ses prévisions.

Dépenses incontournables

Un peu moins du tiers de ce budget servira à couvrir l’augmentation de la masse salariale de la fonction publique de 2%, prévue par la convention collective signée en 2016.

Ensuite, la gestion des postes vacants, suivant le programme quinquennal de la main-d’œuvre, est une tendance qui revient dans le budget d’arrondissement depuis plusieurs années. Adopté sous l’ancienne administration Coderre, le programme 2014-2018 vise à réduire la main-d’œuvre afin de réattribuer l’argent économisé ailleurs. C’est pourquoi les arrondissements sont tenus de ne pas remplacer un poste sur deux des professionnels qui partent à la retraite. « Puisque chaque année il y a des postes vacants, la ville de Montréal récupère, donc nous enlève, 843 000 $ », soutient le maire de Rosemont-La Petite-Patrie.

Services aux citoyens

Outre les coûts d’abrasifs et de sels pour les trottoirs l’hiver qui composent une bonne partie du budget, on retrouve également une somme dédiée aux mesures d’apaisement de la circulation dans l’arrondissement.

En 2017, Rosemont-La Petite-Patrie comptait 700 nouveaux supports à vélo, 70 dos-d’âne et 136 nouvelles saillies. Dans le cadre du Plan local de déplacement présenté en 2014, l’arrondissement a également travaillé à la sécurisation des pistes cyclables et à une étude sur la circulation.

« Rosemont-La Petite-Patrie fait beaucoup plus d’apaisement de circulation que les autres arrondissements et chaque année, nous devons donc payer davantage de peinture et de panneaux de signalisation », explique le maire en parlant notamment des coûts liés au marquage au sol et aux feux de circulation.

Pour les saillies de trottoir, l’arrondissement a également choisi d’y planter des fleurs et de les entretenir au lieu de les laisser en terre. Rosemont-La Petite-Patrie prévoit donc une enveloppe de 140 000 $ à cet effet.

Engagements reportés

Malgré une hausse de taxes, l’arrondissement sera contraint de remettre à plus tard certaines dépenses anticipées. « Il y a plusieurs de nos engagements qu’on a été obligé de reporter parce que naturellement, il faut faire des choix », explique le maire François Croteau.

Entre autres, le budget participatif des « comités milieux de vie » sera reporté. Il s’agit d’un engagement pris par Projet Montréal l’automne dernier lors de la campagne électorale; 250 000 $ étaient prévus chaque année pour ces comités de citoyens. Le maire affirme cependant qu’il s’agit d’un « mal pour un bien » puisque la planification n’était pas rendue à l’étape de l’octroi d’un budget participatif.

L’arrondissement est également contraint de reporter l’embauche d’un responsable au développement social et les subventions supplémentaires à la culture. En qualifiant ces éléments de « très importants », le maire ajoute que ces ajournements ne sont cependant « pas coulés dans le béton ». L’arrondissement se questionne encore sur la possibilité d’aller puiser davantage dans le fonds de réserve pour financer ses engagements. Dans le budget, il est d’ailleurs prévu d’aller piger 270 000 $ dans ce surplus pour « boucler l’année ».

Vos commentaires
loading...