Publicité

Interruption des travaux du skatepark de Rosemont

Vie de quartier
Chantier skate. Photo CB
Les travaux du skatepark sont suspendus depuis le 8 décembre dernier. (photo : Catherine Bernard)

Malgré l’arrêt des travaux du skatepark du parc Père-Marquette pendant la saison hivernale, l’inauguration est toujours prévue pour le printemps 2018, assure l’équipe en charge du projet.

Les travaux ont été suspendus le 8 décembre dernier en raison des conditions météorologiques. En effet, quelques jours plus tard, la neige recouvrait les modules de béton du futur parc de planche à roulettes. Toutefois, selon Vincent Letellier du comité Projet Skatepark Rosemont, cette interruption des travaux ne devrait pas compromettre la livraison de l’aménagement prévu initialement au courant d’avril 2018.

« Le skatepark est terminé à 98 % », assure de son côté le chargé de projet de l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, Rosniel Fonte Estrada. Cependant, certaines finitions doivent encore être effectuées pour que le parc soit sécuritaire et conforme lors de l’inauguration.

En tout, quatre semaines seront nécessaires pour faire la finition des surfaces, l’aménagement extérieur et le jointage des modules de béton. Selon M. Fonte Estrada, les travaux devraient recommencer au printemps, dès que la température atteindra les cinq degrés.

Le skatepark suscite déjà l’enthousiasme des planchistes du quartier, avant même son ouverture officielle. Certains impatients ont d’ailleurs été aperçus en train de franchir la clôture afin de tester les nouveaux modules, alors que la neige en recouvre la moitié. Pour assurer la sécurité des usagers, le chargé de projet a donc décidé de fermer les grillages qui entourent le skatepark jusqu’à la réouverture du chantier.

Le futur skatepark

Le comité Projet Skatepark Rosemont a entrepris les démarches dès 2013 pour munir le quartier d’un nouveau skatepark qui vise à attirer les skaters des environs. L’ancien aménagement du parc datait de 2003 et l’asphalte était à refaire.

À la suite d’un sondage mené auprès de la communauté des planchistes de Rosemont, le comité a opté pour des modules de type « street » avec des espaces qui permettent un flot de circulation naturel. Le parcours prévoit des dénivelés avec, entre autres, des courbes, des rampes, des marches et plusieurs ledges (rebord).

Vos commentaires
loading...