Publicité

Une assemblée publique pour financer les projets citoyens

Politique
Aller-retour. FB GND
Le député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, souhaite financer les projets communautaires dans le quartier, à travers une démarche démocratique.(photo : Gracieuseté – Page Facebook de Gabriel Nadeau-Dubois)

Dans le cadre de l’initiative Aller-retour, les résidents de Gouin sont invités à une assemblée citoyenne, le 4 décembre prochain, afin de sélectionner les projets communautaires qui requièrent, selon eux, un financement de la part de leur député Gabriel Nadeau-Dubois.

Au total, 21 projets issus des citoyens ou d’un organisme à but non lucratif (OBNL) seront présentés au public, lors de la soirée se déroulant au sous-sol de l’église St-Marc. À travers un vote préférentiel, les résidents devront choisir ceux qui recevront une part du « budget participatif » de 30 000 $.

En lançant le volet « Je vous appuie » de la plateforme Aller-retour en septembre 2017, le député de Gouin avait promis de convertir 40 % des fonds réservés au budget Soutien à l’action bénévole, pour des projets sélectionnés par les citoyens. Ce programme provincial prévoit chaque année une enveloppe allouée à chaque député siégeant à l’Assemblée nationale du Québec. Dans la circonscription de Gouin, il s’agit d’une somme d’environ 80 000 $, que le député peut administrer selon sa discrétion. En tant que nouvel élu, Gabriel Nadeau-Dubois désire inclure les citoyens dans le choix des projets communautaires à financer.

Pour être sélectionnées, les soumissions devaient être liées à la culture, à l’environnement ou à la solidarité sociale; être parrainées par un OBNL et nécessiter un budget d’une valeur oscillant entre 1500 $ et 5000 $. Sur les 21 projets proposés, une dizaine sont issus de La Petite-Patrie.

Des activités s’organisent dans le quartier

Au total, six évènements se préparent dans La Petite-Patrie et réclament le vote des citoyens. Le concept de foire éphémère nocturne SOIR organise sa troisième édition, le 10 août 2018, sur la rue Beaubien, entre Saint-Denis et Saint-Laurent. Du côté de la Petite-Italie, le Carnaval de la Petite-Italie prépare également ses activités, du 10 au 13 février 2018, où les Arlequins, Polichinelles, Colombines et autres personnages traditionnels des carnavals italiens seront au rendez-vous.

Les Productions Drôle de Monde, de L’Espace La Risée, propose d’inviter les groupes et les organismes communautaires venant en aide aux femmes à assister aux différentes performances, lors de sa 13e édition de Paroles de Femmes. De son côté, l’Artothèque vise l’estime de soi des jeunes dans son atelier Texte ta démarche artistique. La bibliothèque d’œuvres d’art propose aux adolescents des maisons de jeunes de Montréal de réfléchir à leur démarche artistique à travers la création d’une oeuvre.

Une journée à la cabane à sucre au printemps 2018 est suggérée par Main-forte Montréal, pour y amener une quarantaine de personnes à mobilité réduite qui fréquentent l’organisme. L’épicerie solidaire de Noël, organisée par l’Opération des fêtes 2017 de La Petite-Patrie, requiert du financement pour l’achat des denrées alimentaires et des cartes-cadeaux qui seront distribuées aux plus démunis du quartier dans le cadre de l’événement.

Soutenir des organismes pour l’année à venir

Lors de l’assemblée citoyenne, le public pourra également voter pour le financement des activités et du maintien à long terme de certains organismes communautaires du quartier.

Compagnons de Montréal offre, depuis 57 ans, un milieu de vie inclusif aux adultes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Tandis que l’équipe d’improvisation théâtrale les ZIMPROvistes, de la maison de jeunes l’Hôte Maison, propose des joutes ouvertes à tous les jeunes de 12 à 17 ans du quartier Rosemont-La-Petite-Patrie.

Les gens pourront voter une deuxième fois pour L’Espace La Risée, un lieu de création et de diffusion destiné aux artistes québécoises. Celui-ci a besoin d’un coup de pouce financier afin de poursuivre sa mission culturelle et sociocommunautaire.

Du côté des organismes réservés aux jeunes, le camp d’été CESAM, visant les familles défavorisées, et Perspectives Jeunesse ont besoin d’une aide financière afin de continuer leurs activités. Ce dernier propose d’améliorer ses services offerts dans son programme de réinsertion scolaire, avec Drop-In +.

Des projets innovants

Le Mouvement Action-Chomage (MAC) de Montréal souhaite rendre hommage aux bâtisseurs du marché Jean-Talon et de la Caserne de pompier 31 par une plaque commémorative et un atelier historique. Selon le MAC de Montréal, les ouvriers ayant participé à la construction du marché public entre 1932 et 1933 étaient des chômeurs payés 0,20 $ par jour.

Finalement, la seule soumission liée à l’environnement dans La Petite-Patrie est déposée par le projet Chemin Vert Marconi-Alexandra. Dans le cadre de l’initiative lancée au printemps 2016, l’équipe souhaite aménager un espace vert dans la ruelle entre les rues Joseph Tison, de l’Esplanade et Jeanne-Mance.

 

 

Vos commentaires
loading...