Publicité

Prendre le goûter chez un voisin

Vie de quartier
Restaurant Day. Heidi Uutela
Le Carnaval culinaire se déroulera toute la journée, le samedi 18 novembre 2017. (photo : Flickr Restaurant Day – Heidi Uutela)

De nombreux résidents de La Petite-Patrie se transformeront en restaurateurs d’un jour et ouvriront leur porte aux passants, le samedi 18 novembre, dans le cadre du Carnaval culinaire – davantage connu sous le nom de Restaurant Day.

Les bonnes odeurs seront au rendez-vous dans La Petite-Patrie samedi, alors que sept restaurants éphémères feront découvrir leur cuisine à leurs voisins, lors de la journée du Carnaval culinaire. Lancé pour la première fois en Finlande en 2011, le mouvement a été adopté par Montréal en 2014. Cette année, Rosemont-La Petite-Patrie et Le Plateau-Mont-Royal sont les quartiers où les citoyens ont le plus répondu à l’appel, selon la carte interactive disponible sur le site web de l’événement.

Afin d’aller à la rencontre du voisinage et de découvrir les recettes familiales et les talents cachés – ou déjà connus – voici les restaurants éphémères qui feront surface samedi dans La Petite-Patrie.

Toute la famille aux chaudrons

Des grilled cheese et de la soupe chaude seront au rendez-vous au p’tit resto pour tout le monde, servis par Maude, ses deux filles et l’une de leurs amies, dans leur demeure à l’angle des rues Christophe-Colomb et Bellechasse.

La famille en est à sa deuxième participation au Carnaval culinaire et, cette fois, c’est sur l’initiative des jeunes filles que s’est organisé le restaurant. « C’est une façon pour mes filles et une amie à elles d’initier un projet, ce que j’encourage grandement », soutient Maude. Pour elle et sa famille, il s’agit d’un « moment de rencontre et de partage autour de la nourriture ».

Le p’tit resto pour tout le monde ouvrira ses portes entre 12 h et 16 h.

Fromage d’ici et charcuteries

Planche.Photo.L'Aubergiste

Les planches apéros de l’Aubergiste, proposées de 14h à 20h. (photo : Gracieuseté de Max Rosselin)

Max Rosselin aime partager avec son entourage et lui faire découvrir ses trouvailles. Pour sa première participation au mouvement, il proposera Les planches apéro de l’Aubergiste, des planches composées de charcuteries, de fromages et d’« autres péchés mignons ». « J’aime l’idée d’ouvrir sa maison et d’accueillir des inconnus à sa table, discuter et créer des rencontres, explique-t-il. Ça fait longtemps que je voulais le faire et cette année, je franchis le pas! »

Pour ce passionné de charcuteries et de fromages, il s’agira également d’une journée test samedi, puisqu’il souhaite pousser le concept plus loin et proposer des planches apéritives tout au long de l’année. « L’idée par la suite est de pouvoir en proposer la livraison à la maison, dans le quartier, pour une soirée organisée ou improvisée à la dernière minute », explique celui qui est impatient de recevoir les commentaires de ses clients samedi.

Des wontons maison

Le restaurant éphémère Nice to Meat you revient pour une quatrième année sur l’avenue Christophe-Colomb. Il proposera une cuisine typiquement chinoise, avec wonton et recette de nouilles de la grand-mère. De 17 h 30 à 18 h 30, les clients pourront également apprendre à fabriquer leur propre wonton. Les prix des plats seront autour de 7 $ et le restaurant proposera des options pour les végétariens.

Un souper à la coréenne

Mie Kim a grandi en Corée du Sud, dans une culture où tout se déroule autour de la table. «Le Carnaval culinaire me permet de rencontrer de nouvelles personnes et de leur faire découvrir ma culture», explique-t-elle.

Pour sa deuxième participation au Carnaval culinaire, Mie proposera une formule originale: un menu trois services à 30$, où les convives mangeront ensemble autour d’une même table. «J’adore voir des inconnus devenir amis en mangeant autour de ma table», explique la restauratrice d’un jour qui a également lancé un club de souper coréen, le Minus Kitchen. Étant céramiste, elle servira ses plats dans les assiettes en céramiques qu’elle confectionne elle-même.

Des macarons de toutes les couleurs

La pâtissière derrière Annie Macaron, Annie Provost, en est à sa troisième participation au Carnaval culinaire. Cette année, elle proposera ses petites merveilles sucrées chez Milo & Fine sur la rue Beaubien. « J’adore ce type d’événement où on peut se rapprocher des gens, explique la créatrice de macarons, ça me surprend toujours de voir des gens étudier la carte de géolocalisation de l’événement et se composer un petit rallye à travers le quartier. »

Pour Annie Provost, l’événement offre une belle visibilité à son entreprise, qui en est encore à ses débuts. « Cela me permet d’être en contact directement avec des gens qui ne me connaissent peut-être pas encore », affirme-t-elle. Pour ceux qui ont le palais sucré, les macarons seront au rendez-vous de 12h30 à 15h30.

Pâtisserie et viennoiseries maison

Tartes au citron, chou praliné et autres gourmandises faites maisons seront disponible chez O’ Bec sucré, situé sur Christophe-Colomb au coin de la rue Beaubien.

Des gaufres pour financer un stage étudiant

Des étudiants en science humaine, profil optimonde, du CÉGEP du Vieux-Montréal proposeront un brunch, où les gaufres seront à l’honneur. Les fonds amassés par l’événement serviront à financer un stage en Amérique du Sud. Les plats de gaufres seront vendus entre 6 $ et 10 $ et le restaurant propose une option sans gluten

 

Vos commentaires
loading...