Publicité

Un débat électoral animé dans La Petite-Patrie

Politique
débat
De gauche à droite : François Limoges (candidat dans Saint-Édouard pour Projet Montréal), Stéphanie Watt (candidate dans Étienne-Desmarteau pour Projet Montréal), François William Croteau (maire sortant et candidat à la mairie pour Projet Montréal), Stéphane Desjardins (animateur et éditeur de Pamplemousse.ca), Marc-André Gadoury (candidat à la mairie pour Équipe Denis Coderre), Scott McKay (candidat dans Étienne-Desmarteau pour Équipe Denis Coderre) et Jack Hallak (candidat dans Saint-Édouard pour Équipe Denis Coderre). (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Bien que le débat à la mairie de Montréal se tenait au même moment, près de 140 personnes se sont présentées au sous-sol de l’Église Saint-Édouard pour entendre ce que les candidats de La Petite-Patrie avaient à dire sur les enjeux du secteur.

Les candidats du district Étienne-Desmarteau, Stéphanie Watt (Projet Montréal) et Scott McKay (Équipe Denis Coderre) et du district Saint-Édouard, François Limoges (Projet Montréal) et Jack Hallak (Équipe Denis Coderre), ont débattu pendant près de 2h30. Les candidats à la mairie de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau pour Projet Montréal et Marc-André Gadoury pour Équipe Denis Coderre, étaient également de la partie.

Les citoyens ont été invités à inscrire leurs questions dans une boîte avant que le débat commence. Les questions ont ensuite été pigées par tirage au sort. Chacun des partis politiques disposait de deux minutes pour y répondre.

Encadrement des plateformes d’hébergements touristiques temporaires, familles, secteur Bellechasse, sécurité alimentaire, tarification sociale du transport en commun, logements, reconnaissance des organismes communautaires, accessibilité universelle, ruelles vertes, femmes, culture, immigration, herbe à poux et même animaux domestiques ont fait parti des questions adressées aux politiciens.

Sans réelle surprise, les candidats se sont montrés en accord avec chacune des revendications des citoyens. Si l’on se fie aux discours entendus, Rosemont-La Petite-Patrie sera doté de parcs et de commerces accessibles aux personnes à mobilité réduite, les organismes communautaires auront des avantages fiscaux ou une politique de reconnaissance, l’hébergement touristique temporaire sera mieux encadré, le secteur Bellechasse demeurera propriété publique et sera développé avec des logements sociaux tel que réclamé et la bataille pour la lutte à la pauvreté sera mieux menée dans le quartier.

Gadoury à l’attaque

Bien que le débat se soit généralement déroulé dans le calme, Marc-André Gadoury était particulièrement d’attaque envers le maire sortant, François William Croteau. Il déplore entres autres que la politique de reconnaissance des organismes communautaires, qui existe déjà selon ses dires, soit mise sur une tablette depuis 2011. « Je ne sais pas pourquoi, le maire sortant ici a choisi de ne pas l’adopter », a lancé M. Gadoury.

Le candidat à la mairie de Rosemont-La Petite-Patrie pour l’Équipe Denis Coderre n’a également pas hésité à lancer des attaques plus farfelues, trouvant moyen de faire un amalgame entre François William Croteau et l’ancien maire de Toronto, Rob Ford. « On a déjà connu un maire à Toronto, Rob Ford, qui effaçait les pistes cyclables. Dans l’arrondissement ici — il y en a qui ne seront pas contents de me l’entendre dire, mais je vais le faire, car c’est important — vous avez un maire d’arrondissement qui a effacé les voies réservées d’autobus », a dit Marc-André Gadoury.

Les candidats de Projet Montréal ont tenté de garder le cap malgré tout, se contentant de rouler des yeux plus souvent qu’autrement et de répondre aux questions. C’est surtout la nouvelle candidate dans Étienne-Desmarteau, Stéphanie Watt, qui s’est démarquée. Elle ne s’est pas gênée de dire lorsqu’elle n’était pas familière avec un dossier plutôt que de sortir un charabia utopique. Elle a également rappelé sa ferme intention de mettre des projets sur pied pour les familles et les enfants.

Du côté de l’Équipe Denis Coderre, Marc-André Gadoury et Scott McKay se sont montrés comme deux leaders au sein de leur parti en parlant avec assurance. À l’inverse, le candidat dans Saint-Édouard du même parti, Jack Hallak, a semblé effacé du débat.

Les citoyens devront attendre le 6 novembre pour voir si les actions suivent les paroles.

Le débat électoral était organisé par la Coalition contre la pauvreté de La Petite-Patrie en collaboration avec Le Regroupement des tables de concertation de La Petite-Patrie (RTCPP) et Pamplemousse.ca.

Ajout : Suite à la publication de cet article, François William Croteau a contacté le journal La Petite-Patrie afin de préciser qu’ « aucune politique de reconnaissance pour les organismes communautaires n’a été produite par les fonctionnaires de l’arrondissement », tel que Marc-André Gadoury l’a laissé entendre lors du débat. L’arrondissement n’a toutefois pas retourné notre appel.

En savoir plus

Envie de voir et d’entendre les candidats ? Vous pouvez regarder la diffusion sur Facebook préparée par le Journal de La Petite-Patrie, Pamplemousse.ca : https://www.facebook.com/PetitePatriePamplemousse/

À venir : Débat électoral de La Petite-Patrie : les citoyens concernés par la tarification sociale du transport en commun

 

aucune politique de reconnaissance produite par les fonctionnaires, petit-linds

Vos commentaires
loading...