Publicité

Les candidats dans La Petite-Patrie débattront le 19 octobre

Politique
Les candidats à la mairie dans RPP. François William Croteau (à gauche), maire sortant, Projet Montréal - Équipe Valérie Plante, et Marc-André Gadoury (sortant d'un autre poste), Équipe Denis Coderre pour Montréal. (photo : montage Pamplemousse.ca)
Les candidats à la mairie dans RPP. François William Croteau (à gauche), maire sortant, Projet Montréal – Équipe Valérie Plante, et Marc-André Gadoury (sortant d’un autre poste), Équipe Denis Coderre pour Montréal. (photo : montage Pamplemousse.ca)

Les candidats de La Petite-Patrie feront connaître leurs positions sur les multiples enjeux du quartier lors d’un débat électoral qui se tiendra ce jeudi 19 octobre.

Seuls les candidats de La Petite-Patrie seront présents, ce qui permettra de concentrer les discussions sur les orientations propres au secteur. François William Croteau (maire sortant, Projet Montréal), Marc-André Gadoury (candidat à la mairie pour Équipe Denis Coderre), Stéphanie Watt (candidate dans Étienne-Desmarteau pour Projet Montréal), Scott McKay (candidat dans Étienne-Desmarteau pour Équipe Denis Coderre), François Limoges (conseiller sortant et de nouveau candidat dans Saint-Édouard pour Projet Montréal) et Jack Hallak (candidat dans Saint-Édouard pour Équipe Denis Coderre) seront ainsi présents.

Le débat, organisé par La Coalition contre la pauvreté de La Petite-Patrie en collaboration avec le Regroupement des tables de concertation de La Petite-Patrie (RTCPP) et Pamplemousse.ca, se tiendra au sous-sol de l’église Saint-Édouard, située au 425, rue Beaubien Est. Il débutera à 19h et se terminera vers 21h30. Il est à noter que les enfants sont les bienvenus (un espace leur sera réservé). L’endroit est également accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Une question clé

Le débat électoral se déroulera en deux parties. Dans la première, les candidats devront répondre à une seule question, mais très importante, de la part de la Coalition contre la pauvreté. « C’est une question qui va concerner toutes les thématiques possibles qu’on vit dans La Petite-Patrie, tous les résidents et les groupes communautaires du quartier », fait valoir Martin Blanchard, coordonnateur au Comité logement de La Petite-Patrie et co-organisateur du débat électoral. Il ne peut en dire plus afin de conserver l’effet de surprise, mais assure qu’aucun parti n’a reçu la question à l’avance.

Dans la deuxième partie, les candidats devront répondre aux préoccupations formulées par les citoyens. Ces derniers auront été invités à inscrire leur nom sur un papier, qui sera déposé dans une boîte avant le lancement du débat. Les citoyens dont le nom sera pigé pourront ensuite se présenter au micro, avec alternance homme-femme, pour questionner les politiciens.

Contrairement aux années précédentes, les questions seront adressées aux partis et non à un candidat en particulier, souligne M. Blanchard. Chaque parti devra choisir l’un de ses candidats, qui sera chargé de fournir une réponse dans un temps alloué de deux minutes. « C’est une amélioration puisque, dans le passé, la question était lancée puis plusieurs personnes y répondaient. Il y avait pas mal de temps qui s’épuisait pour une seule question et il y avait souvent des répétitions dans les réponses », explique Martin Blanchard.

La Coalition contre la pauvreté de La Petite-Patrie est à l’origine de plusieurs débats électoraux dans le quartier. Elle a notamment organisé le débat municipal de 2013. La Coalition de la pauvreté est formée de plusieurs organismes communautaires sensibles aux enjeux de l’arrondissement. Elle regroupe : le Centre de ressources et d’action communautaire de La Petite-Patrie, le Centre N A Rive, le Comité logement de La Petite-Patrie, l’Écho des femmes de La Petite-Patrie, Halte la Ressource et Mouvement Action-Chômage de Montréal.

Vos commentaires
loading...