Publicité

Après un an de préparation, le viaduc Van Horne s’anime enfin

Vie de quartier
viaduc Van Horne
Le viaduc Van Horne se transformera en « Viaduc 375 » du 5 au 8 octobre. (Photo : Archives – Simons Van Vliet)

Du 5 au 8 octobre, les citoyens pourront déambuler librement sur la structure qui relie La Petite-Patrie au Plateau-Mont-Royal.

Une soirée d’ouverture se tiendra notamment le 5 octobre à partir de 17 h pour célébrer la mise en place du « Viaduc 375 ». L’événement mettra en valeur plusieurs thématiques qui pourront être retrouvées pendant trois jours sur la structure de béton inaugurée en 1972 : expositions culturelles, parades, visites guidées pour découvrir le patrimoine, installations ludiques, jeux pour enfants et performances musicales (Vox Sambou, Giselle Numba One, Josh Dolgin et Érik Hove Trio, pour ne nommer que ceux-là) offertes en collaboration avec le festival de musique POP Montréal.

La programmation a été élaborée à partir des propositions des citoyens et s’inspire de cinq lieux issus du patrimoine ferroviaire montréalais : le viaduc, le Capitol, l’Entrepôt Van Horne, le Champ des Possibles (ancienne cour ferroviaire Saint-Louis) et l’ensemble du Mile End.

Jusqu’au 7 octobre, l’entrepôt Van Horne sera le théâtre d’une vidéoprojection intitulée « À l’aube des restes industriels » de l’artiste Laurence Grandbois Bernard, qui a collaboré avec MAPP MTL pour l’occasion. Chaque heure, de 19 h et 22 h, les citoyens pourront en apprendre plus sur l’histoire, les pratiques et la poétique de certains espaces industriels de la ville à travers images d’archives et captations récentes.

De son côté, le Champ des Possibles accueillera des courts métrages et des vidéoclips réalisés par des artistes autochtones grâce au Vélo Paradisio du Wapikoni Mobile, un studio ambulant de formation et de création audiovisuelle des Premières Nations.

Réfléchir à l’avenir du Viaduc 

Bien que l’événement se roule sur un court laps de temps, il vise à porter une réflexion à long terme sur l’avenir du viaduc et de ses abords. « L’idée est d’animer le lieu pour que, peut-être un jour, on le pense autrement. Il y a plein d’enjeux associés à l’avenir de cette infrastructure », avait expliqué Caroline Magar, coordonnatrice du développement pour Les Amis du Champ des Possibles, lors de la soirée de lancement du site web du Viaduc 375 en juillet dernier.

Le candidat à la mairie de Rosemont-La Petite-Patrie pour Équipe Denis Coderre, Marc-André Gadoury, avait d’ailleurs fait part de son intention en novembre 2016 d’utiliser le Viaduc 375 comme « un test événementiel » pour évaluer les possibilités de faire un lien cyclable entre l’avenue Van Horne et le boulevard Rosemont.

Or, c’était avant que la Ville de Montréal prenne tout le monde de court en annonçant la démolition et la reconstruction à venir du viaduc Van Horne.

Il faudra toutefois attendre encore au moins trois ans avant de savoir si les organisateurs du Viaduc 375, soit Mémoire du Mile-End, Les Amis du Champ des Possibles et la SODER, auront un mot à dire sur les propositions de réaménagement.

Pour connaître la programmation complète du Viaduc 375 : http://viaduc375.com/programmation.php

À lire également : Viaduc Van Horne : un terrain de lutte électorale ?

Vos commentaires
loading...