Publicité

Jack Hallak pour Équipe Denis Coderre : sécurité et propreté parmi ses priorités

Politique
Jack Hallak
Appréhendant les travaux pour la revitalisation de la Plaza Saint-Hubert, Jack Hallak promet de rendre l’arrondissement plus sécuritaire. (photo : Gracieuseté — Équipe Denis Coderre)

Propriétaire de la boutique Jaco Uomo sur la Plaza Saint-Hubert depuis près de 30 ans, le candidat dans Saint-Édouard pour Équipe Denis Coderre, Jack Hallak, compte rendre l’arrondissement plus sécuritaire s’il est élu.

C’est d’ailleurs son attachement à La Petite-Patrie qui l’a mené à se lancer en politique. « Il va y avoir beaucoup beaucoup beaucoup de circulation, de rénovations et de choses qui vont arriver dans notre secteur et je veux être là. Je veux que tout se déroule bien », appréhende Jack Hallak, qui a également siégé au conseil d’administration de la Société de développement commercial (SDC) de la Plaza Saint-Hubert pendant 9 ans.

S’il est élu, le candidat désire créer des milieux de vie qui permettront de solidifier les liens entre les commerçants et les citoyens. « L’arrondissement devrait faire son travail et aider les commerçants à avoir un meilleur lien avec la communauté », croit-il.

Un arrondissement propre

Or, M. Hallak assure que l’effervescence commerciale n’est pas la seule de sa priorité. Parmi les enjeux qui lui tiennent à coeur, on compte également l’environnement. En entrevue au journal La Petite-Patrie, le candidat rappelle entre autres que l’administration Coderre à promis d’augmenter le budget alloué aux ruelles vertes et de créer davantage de ruelles blanches. « Il y en a des ruelles vertes, mais là M. Coderre va aider les gens. C’est important d’avoir des places pour les jeunes et qu’ils puissent jouer dans la ruelle l’hiver aussi », fait valoir Jack Hallak en ajoutant vouloir « rendre Rosemont-La Petite-Patrie super propre ».

Questionné à savoir quels sont les moyens qu’il compte mettre en oeuvre pour améliorer l’environnement, il affirme que l’administration municipale dispose déjà d’un budget alloué à la propreté. « Les gens ne sont pas capables de nous aider, autant les commerçants que les citoyens. Si la Ville voit que les citoyens travaillent fort, elle va travailler encore plus fort », pense cependant M. Hallak.

Sécurité à tous les niveaux

C’est en plus de vouloir rendre l’arrondissement plus sécuritaire, notamment en planifiant mieux les rénovations des rues. « L’équipe adverse a posé des stops à tous les cinquante mètres. Ce n’est pas logique. Quand un cycliste roule, il ne s’arrête pas. C’est dangereux, car il prend pour acquis que la route est à lui alors que les piétons se disent qu’il y a un stop », explique Jack Hallak.

Celui-ci croit plutôt que les automobilistes devraient être plus vigilants, que les rénovations devraient être faites sur une rue à la fois, que des radars devraient être imposés et que la vitesse de circulation dans certaines rues devrait être diminuée à 30 km/h. « Oui, il y a des endroits où c’est déjà fait. Mais ce n’est pas bien fait », témoigne le candidat.

« Dans les prochains quatre ans, il va y avoir beaucoup de camions à cause des rénovations [de la Plaza Saint-Hubert]. Ça va être le plus gros chantier à Montréal. Je promets de rendre l’arrondissement plus sécuritaire. Je ne veux pas que quelque chose arrive à un enfant ou à un citoyen », assure M. Hallak, qui s’inquiète de voir des camions lourds passer par les rues résidentielles.

Celui-ci ne semble pas s’inquiéter de devoir faire face à François Limoges, qui siège comme conseiller de Ville dans Saint-Édouard depuis huit ans. « Ce n’est pas grave si les gens de La Petite-Patrie ne me connaissent pas. Ils vont me connaître, parce que je suis un gars qui aime parler et rencontrer tout le monde », raconte celui qui se fait surnommer « Jaco » ou encore « l’homme de la situation » par les clients qui visitent le commerce qu’il a fondé en 1990.

À lire également : François Limoges pour Projet Montréal : développer les milieux de vie

Vos commentaires
loading...