Publicité

Conseil d’arrondissement : peu de questions malgré le momentum

Politique
conseil arrondissement
Bien que c’était le dernier conseil avant le lancement de la campagne électorale et que deux élus de Rosemont-La Petite-Patrie se (re)présentent à la mairie, le conseil d’arrondissement s’est déroulé sans réels accrochages. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Bien que c’était le dernier conseil d’arrondissement avant le déclenchement de la campagne électorale, seulement quelques citoyens en ont profité pour faire part de leurs désirs pour l’avenir.

Au total, seulement 15 questions ont été adressées au conseil. De ce nombre, trois concernaient le secteur.

Litige entre une locataire et son propriétaire, coupe d’arbres dans une ruelle verte, sécurisation de certaines rues près de la Cité-Jardin pour l’Halloween, absence de suivi au niveau de certains dossiers ; les préoccupations étaient semblables à celle qu’on retrouve habituellement.

Il demeure que certains d’entre eux ont profité du momentum de précampagne électorale et du fait que deux élus — le maire François William Croteau et le conseiller Marc-André Gadoury — se (re)présentent à la mairie pour réclamer certains aménagements dans le futur.

Plus de tables de ping-pong

Une pétition circule pour demander à ce qu’il y ait au moins une deuxième table de ping-pong au parc Molson. « Il n’y a qu’une seule table alors qu’il y a plusieurs personnes qui viennent jouer quotidiennement », a expliqué Mme Diane Parent, une résidente du quartier et joueuse de ping-pong. Selon ses dires, il y a certains moments où ils sont près d’une quinzaine à vouloir jouer et à devoir attendre leur tour.

Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau, s’est montré ouvert à la demande de Mme Parent et des signataires en soulignant que « ce type d’aménagement aide à l’animation du parc ». Toutefois, M. Croteau ne pouvait pas prendre d’engagements sur le champ puisque ça « implique des sommes qui devront être votés au conseil ».

Quel aménagement pour la piste cyclable Rosemont?

Un dénommé Louis Bolduc s’inquiète que la piste cyclable qui sera aménagée sur le boulevard Rosemont enlève une voie de circulation. Celui-ci a fait valoir que la circulation doit rester fluide afin de faciliter l’accès vers l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

« C’est la seule rue où on peut circuler d’est en ouest avec deux voies de chaque côté. C’est surtout des gens du quartier qui l’utilisent et quand on doit aller à l’hôpital, on ne peut pas s’arrêter et se heurter à des sens uniques », a fait valoir le résident de Rosemont-La Petite-Patrie.

Pour sa part, le maire de Rosemont-La Petite-Patrie admet qu’il est important de conserver la fluidité automobile, comme il est aussi important d’encourager la mobilité active. « Il s’agira de voir de quelle manière on peut concilier les deux », a tranché François William Croteau, qui n’a pas voulu s’engager à défendre les voies automobiles tant qu’il n’aura pas vu l’aménagement proposé par la Ville de Montréal.

Remise en question des panneaux d’arrêt

Enfin, un citoyen a remis en question l’implantation des panneaux d’arrêt à de multiples intersections de l’arrondissement. Celui-ci s’est appuyé sur les dires de la Ville de Montréal pour faire valoir qu’il « n’y a pas de données ou d’études sur l’efficacité de cette mesure ». Rappelons que la Ville de Montréal procède actuellement à étude de 200 000 $ sur 500 panneaux d’arrêt de la métropole afin de documenter l’expérience.

Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie défend ces mesures par la volonté « de sécuriser l’ensemble des passages des écoliers ».

Conseil d’arrondissement

Pour consulter les sommaires décisionnels, rendez-vous sur le site Internet de l’arrondissement. La captation en direct du conseil est archivée sur le site de webtv.coop.

Vos commentaires
loading...