Publicité

Boissons alcoolisées interdites sur la Place Shamrock

Vie de quartier
Place Shamrock
Plusieurs citoyens ne sont pas familiers avec la règlementation de la Place Shamrock, ce qui a provoqué plusieurs nuisances cet été pour les résidents logés à proximité. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Plusieurs policiers et cadets ont pu être aperçus cet été sur la Place Shamrock afin de sensibiliser les usagers à la règlementation en vigueur.

Malgré ses airs de parc avec à ses bancs, tables, BBQ en libre-service et terrains de pétanque, la Place Shamrock est considérée comme « domaine public ». La règlementation stipule donc qu’il est interdit d’y consommer des boissons alcooliques, d’y faire du bruit ou de s’y trouver ivre sous risque d’une contravention pouvant aller jusqu’à 100 $ + 49 $ de frais.

Toutefois, contrairement au « zonage parc », l’usage domaine public permet aux citoyens de profiter de l’endroit passé 23 h. « Nous avons reçu des appels des résidents autour comme quoi il y a des gens qui fêtent sur la Place Shamrock et qui font du bruit assez tard, notamment avec le carrousel et le terrain de pétanque », témoigne le chef du poste de quartier 35, Samaki-Eric Soumpholphakdy.

Celui-ci admet qu’il est difficile de faire respecter la règlementation étant donné l’impossibilité de restreindre la circulation après 23 h, comme ils le font dans les parcs. La présence de la Société des alcools du Québec (SAQ) à quelques pas favoriserait également la consommation de boissons alcooliques sur la place publique.

Approche offensive

Du mois de juin jusqu’à tout récemment, des policiers et des cadets ont pu être aperçus le soir sur la Place Shamrock afin de sensibiliser les citoyens à la règlementation. « Nous avons adopté une approche offensive plutôt qu’oppressive », affirme M. Soumpholphakdy, qui précise qu’aucune contravention n’a été octroyée.

Celui-ci affirme avoir contacté les résidents pour effectuer un suivi. L’environnement serait plus paisible depuis.

Or, avec le nouvel essor que connaîtra la Place Shamrock suite à sa revitalisation prévue pour l’an prochain, c’est à se demander si les résidents ne subiront pas les préjudices des nouvelles foules qui se feront valoir. Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau, se montre toutefois rassurant.

« On travaille très fort avec le poste de quartier depuis qu’on a été avisé. C’est la dernière saison aussi des jeux de pétanque, qui amènent beaucoup de bruit en fin de soirée », assure le maire de Rosemont-La Petite-Patrie.

Celui-ci affirme avoir tenu compte des commentaires des résidents lors des consultations publiques qui se sont tenues pour décider des nouveaux aménagements de l’endroit. « On va s’assurer qu’ils ne favorisent pas le bruit. On privilégie un endroit de détente plutôt qu’un endroit de rassemblement, sauf le jour », fait valoir M. Croteau.

Le maire affirme qu’il est impossible de modifier la classification de l’endroit à cause des réseaux d’aqueducs ainsi que du stationnement et de la circulation automobile qui doit être assurée.

À lire également : L’arrondissement dévoile les plans préliminaires de la Place Shamrock

Vos commentaires
loading...