Publicité

100 ans d’enseignement pour l’école Saint-Marc

Éducation
école Saint-Marc
L’école Saint-Marc, située au coin de la 1re avenue et de la rue Beaubien, a été construite en 1917. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Plusieurs centaines d’enfants étaient réunis devant l’école Saint-Marc lundi matin pour chanter bonne fête à leur école, qui célèbre ses 100 ans cette année.

« Quand ils ont créé votre école, les trottoirs n’étaient pas en béton… ils étaient en bois ! Et la rue où vous êtes assis n’était pas en asphalte, elle était en bouette ! » a fait remarquer le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau, aux multiples enfants réunis devant l’école de la 1re avenue.

Ils étaient bien amusés par ce que leur racontait le maire. Les petits cris d’étonnement et les rires à l’idée que les élèves d’antan pouvaient entrer dans la classe les pantalons salis par la terre se faisaient entendre.

Le temps de quelques discours, les élèves de l’école Saint-Marc ont eu droit à un saut dans le temps pour en apprendre plus sur leur école.

100 ans d’histoire

En 1914, des familles de Rosemont décident de construire la partie centrale de l’école Saint-Marc afin de répondre à l’affluence de la population dans le quartier. Ce n’est que trois ans plus tard, soit en 1917, que les enfants prennent possession de l’école. En attendant, ils sont éduqués auprès d’une paroissienne dans une maison située sur la rue d’Iberville.

Or, les élèves se retrouvent bien vite à l’étroit malgré les classes spacieuses. « Le cachet de distinction et de belle tenue qui est particulier à l’école Saint-Marc y amène de plus en plus d’élèves », explique le directeur général de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Robert Gendron, en s’appuyant sur un texte rédigé à l’époque.

L’administration agrandit alors l’établissement en 1926. L’aile nord est réservée aux filles alors que la partie sud de l’école est réservée aux garçons. Au fil du temps, l’école Saint-Marc a su se distinguer en portant le titre d’« École Primaire Supérieure », c’est-à-dire en accueillant des classes de 10e, 11e et 12e année. De nos jours, l’école est animée par des enfants de la maternelle à la 6e année.

« Ça reste la plus belle école du quartier et d’un milieu extraordinaire, qui est Rosemont-La Petite-Patrie. Rosemont est un moteur à Montréal en terme d’idées novatrices et en terme de participation citoyenne. Être un peu au centre de tout ça comme directeur d’une école de 600 élèves, on ne peut être que très fier » se réjouit le directeur de l’école Saint-Marc, Jaziel Petrone.

Semaine d’activités

Cette semaine, les enfants s’adonneront à de multiples activités pour découvrir ce qui façonne l’école Saint-Marc depuis 100 ans : journée thématique sur les modes vestimentaires d’autrefois, jeux qui permettent un retour dans le temps et une visite des « fantômes de Saint-Marc », qui expliqueront aux enfants comment était l’école en 1917.

Les élèves ont également chanté une chanson qu’ils ont spécialement conçue pour leur établissement. « À l’école Saint-Marc, on se démarque. Depuis 100 ans, on est gagnant. Notre école fait sa marque dans le coeur des enfants », ont lancé tous en choeur les 600 élèves qui remplissent cette année les classes de l’école centenaire.

Vos commentaires
loading...