Publicité

Rosemont-La Petite-Patrie à l’ère de la planche à roulettes

Vie de quartier
skatepark
Avec la nouvelle aire de planche à roulettes au parc Père-Marquette et l’arrivée d’un skatepark sous le viaduc Van Horne, Rosemont-La Petite-Patrie pourrait bien devenir le repère de nombreux planchistes. (photo : Libre de droits — Pixabay.com)

Avec l’arrivée du nouveau skatepark prévu pour décembre 2017 au parc Père-Marquette, Rosemont-La Petite-Patrie pourrait bien devenir le quartier de prédilection de nombreux planchistes ; une discipline déjà fort populaire auprès des Rosemontois.

Ce sport, qui a connu un essor important dans les années 1990, revient en force depuis les dernières années. La semaine dernière, la métropole accueillait notamment « l’élite mondiale du skateboard » dans le cadre du sixième festival de sports d’action JACKALOPE.

Or, faute d’aménagements convenables, les planchistes de la métropole doivent se résigner à voyager dans certaines provinces bien pourvues comme l’Ontario et la Colombie-Britannique. Le Québec commence toutefois à emboîter le pas, notamment à Repentigny, Boisbriand, Valleyfield et au parc Victoria de la Ville de Québec. « En général, les skateparks à Montréal sont exécrables. Même s’il y en a une trentaine, il y en a seulement quelques-uns où les skaters vont aller », témoigne Vincent Letellier, fondateur de la plateforme Ethernal Skate Films et planchiste du quartier impliqué dans le comité « Projet Skatepark Rosemont ».

Toutefois, le nouveau parc de planche à roulettes qui fera bientôt son arrivée dans Rosemont-La Petite-Patrie pourrait bien changer la donne. « Une chose est sûre : à partir du moment où le skatepark va être ouvert, tout le monde à Montréal, en périphérie et aux alentours vont venir. Que ce soit du monde de Repentigny, de Trois-Rivières ou même de Québec, j’en suis convaincu », assure M. Letellier en ajoutant que c’est l’effet qu’a eu le parc Victoria à Québec.

Planchistes rosemontois

Si on se fie à un sondage lancé en 2015 par le Projet SkatePark Rosemont pour obtenir l’opinion des planchistes pour le nouvel aménagement du skatepark Père-Marquette, l’engouement est en effet à prévoir. Au total, plus de 845 planchistes, patineurs et cyclistes (BMX) ont répondu à l’appel. Près de 40 % de ceux-ci ont affirmé résider dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Un signe qu’une communauté de planchistes réside bel et bien dans le quartier, mais que l’aire de planche à roulettes est aussi utilisée par d’autres.

« Même si le skatepark se dégradait, il y a toujours eu des gens qui faisaient de la planche ici et qui sont intéressés à en faire. Ce n’est plus une grosse communauté, car les gens ont délaissé le skatepark pour aller ailleurs, mais il demeure quand même toujours occupé contrairement à plein de skateparks de Montréal », fait valoir Patrick Hamel, un autre membre du Projet Skatepark Rosemont et planchiste qui fait la route depuis Côte-des-Neiges pour pratiquer le sport au parc Père-Marquette.

Selon M. Letellier, c’est surtout l’ambiance amicale qui attire les usagers. « Il y a un beau climat et on veut conserver ça. N’importe quelle personne qui vient à Rosemont pour la première fois va se sentir bien accueillie. Il ne sentira pas qu’on le regarde de haut parce qu’il ne vient pas du quartier. Il y a un beau respect entre les débutants et les usagers de niveau avancé », remarque-t-il.

Bien que les deux membres décrivent les planchistes de Rosemont-La Petite-Patrie comme un « noyau » qui a toujours été « super actif » et « super présent », ils croient que la communauté se solidifiera d’autant plus avec l’arrivée du nouveau parc de planche à roulettes sous le viaduc Van Horne. Celui-ci est prévu pour le printemps prochain au coût de 2,5 M$.

À lire également : Le nouveau skatepark du parc Père-Marquette se dessine tranquillement

Vos commentaires
loading...