Publicité

Un nouveau centre de transport de la STM dans le secteur Bellechasse

Transport
centre de transport
L’édifice comprendra également trois étages de bureaux en façade, un stationnement pour employés au sous-sol et une salle réservée à l’entretien. (photo : Image libre de droits – Wikipedia)

Un règlement d’emprunt a été autorisé pour la réalisation du centre de transport (CT) Bellechasse, dont la mise en service est prévue pour 2022 au coût de 254 millions de dollars.

Le projet sera situé sur la rue Bellechasse, entre les rues Saint-Dominique et De Gaspé. Le CT Bellechasse pourra accueillir jusqu’à 207 bus, soit une trentaine d’autobus de plus que l’actuel centre de transport Saint-Denis. De ce nombre, on pourra retrouver 105 bus réguliers et 102 bus articulés, dont des autobus hybrides et électriques.

Redynamiser le secteur

centre de transport

De gauche à droite : Elsie Lefebvre (vice-présidente de la STM), Philippe Schnobb (président du conseil d’administration de la STM), Aref Salem (responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal) et Marc-André Gadoury (responsable des dossiers vélos au sein de l’Administration Coderre). (photo : Lindsay-Anne Prévost)

L’édifice, qui totalisera une superficie de 26 100 m², comprendra également des commerces en façade afin de « redynamiser l’ensemble du secteur ». « Un projet de revitalisation du secteur de Bellechasse est déjà en cours pour faire de ce lieu un quartier vert modèle au coeur de Montréal, où les transports actifs et collectifs sont favorisés », fait valoir Marc-André Gadoury, responsable des dossiers vélos au sein de l’Administration Coderre et conseiller de ville dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

Selon M. Aref Salem, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, les commerces permettront au CT de s’intégrer au milieu urbain et au quartier.

Questionné par le journal La Petite-Patrie à savoir si les autobus ne vont pas finir par déranger les résidents avec leurs entrées et sorties, M. Gadoury fait valoir que ceux-ci pourraient passer à l’arrière du 5800 rue Saint-Denis et sous le viaduc Van Horne pour atteindre le centre de transport. Une étude de circulation sera éventuellement menée afin d’étudier les possibilités.

Quel avenir pour le CT Saint-Denis ? 

Ce projet qualifié comme « ambitieux, mais nécessaire » par le président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Schnobb, mènera le centre de transport Saint-Denis à disparaître. « Nous avons beau faire de l’entretien préventif, un moment donné il faut se rendre à l’évidence. Ce centre de transport, bien qu’on l’ait aimé depuis 1957, ne répond plus à nos besoins et nous permet plus de poursuivre l’évolution de nos services telle qu’on le désire, notamment avec les bus hybrides et électriques », a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse tenue le 15 août devant le métro Rosemont.

Pour l’instant, aucune annonce n’a été faite sur les développements futurs de ce dernier. « On va analyser les besoins du secteur. Par la suite, on décidera si on veut y aller avec un stationnement ou autre chose. Ce travail va être fait avec l’arrondissement et la communauté », insiste Aref Salem. Pour sa part, M. Schnobb admet qu’« il y a un grand potentiel de développement ».

À lire également : Changements dans le service STM de Rosemont-La Petite-Patrie

Vos commentaires
loading...