Publicité

Amour et gelato à L’Armoire à Glaces

Économie
L'Armoire à Glaces
L’Armoire à Glaces offre une multitude de sorbets et de gelatos « faits maison ». (photo : Lindsay-Anne Prévost)

L’Armoire à Glaces, un coquet « snack bar » de la Plaza Saint-Hubert spécialisé dans la fabrication de glaces artisanales, abrite une histoire qui semble être tout droit sortie d’un film.

L’Armoire à Glaces est situé au 6220, rue St-Hubert. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

C’est du moins l’impression que donne Valérie Campeau, nouvelle propriétaire de cette halte gourmande depuis le mois de mai, lorsqu’elle raconte son aventure. Baccalauréat en communications, périple de cinq ans en Thaïlande à travailler comme courtière en assurances puis comme chargée de communications dans une école internationale pour finalement revenir au bercail et suivre un cours en lancement d’entreprise. La jeune femme a parcouru un long chemin avant de finalement mettre la main sur L’Armoire à Glaces, qui fête ses cinq ans cette année.

« Je suis revenue à Montréal avec la ferme intention de me lancer en affaires. C’est un projet que je chérissais depuis déjà quelques années. J’avais envie de mettre à profit mes connaissances, mais aussi de travailler pour moi », raconte Mme Campeau, qui dit avoir été inspirée par de multiples voyageurs rencontrés à Bangkok.

C’est finalement en allant visiter l’équipe de PME MTL Centre-Est, logée à la porte d’à côté, pour obtenir des conseils que celle-ci a pris connaissance de l’éventuelle mise en vente de l’endroit. Il lui aura fallu une seule visite pour tomber sous le charme du lieu, mais aussi sous celui de l’ancien propriétaire avec qui elle forme désormais un couple.

« C’est un gros morceau pour moi L’Armoire à Glaces. Il y a beaucoup de choses reliées à ça : la concrétisation d’un rêve, mon retour au Québec, mon lancement en affaires, trouver l’amour… » se réjouit la Rosemontoise de naissance, le sourire en coin.

Valérie Campeau, nouvelle propriétaire de L’Armoire à Glaces. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Plus qu’une glacerie

Depuis, Valérie Campeau travaille ambitieusement à transformer L’Armoire à Glaces en quelque chose qui sera, à la longue, bien plus qu’une glacerie.

Pourtant, il est difficile de voir quels atouts la succursale pourrait bien posséder de plus. Celle-ci offre déjà une préparation maison, des sorbets et des gelatos offerts en 16 différents parfums, des produits locaux, un menu végétarien et végétalien, du café choisi avec soin, en plus de posséder des ententes directes avec des maraîchers du Québec et une décoration impeccable.

Or, Valérie désire tout faire pour assurer « la poursuite et la pérennité » de ce commerce de quartier. « Je veux changer la perception des gens et utiliser davantage le mot “armoire” sous différentes formes pour que ceux-ci voient qu’on offre également autre chose, et ce, tout au long de l’année », explique Mme Campeau, dont la signature se distingue à son avis par « la créativité et la qualité ».

Sur sa liste de choses à faire, on retrouve entre autres le changement de l’enseigne, le développement du menu salé, du café et des boissons offertes ainsi que la mise sur pied de la livraison.

Expansion

D’ici trois ans, la jeune femme se donne même l’objectif d’ouvrir une autre succursale. Celle-ci contemple plus particulièrement le centre-ville, Outremont et le Mile End.

Ambitieuse, la propriétaire n’ignore pas qu’elle ferait alors compétition aux populaires glaciers Bilboquet et Kem Coba. « Ils amènent tellement de clients que ça nous dit qu’il y aurait de la place pour un concurrent. On s’entend aussi que je ne me mettrais pas en face. Ce serait une compétition saine », fait-elle valoir.

De son expérience en Thaïlande, Valérie Campeau tire des bénéfices de ses multiples observations, de son contact avec les gens ainsi que de l’intensité du travail qui était requis. Des apprentissages qui lui ont permis d’acquérir « une grande capacité d’adaptation », à la hauteur de ses ambitions.

À lire également : Ça roule pour Pâtisserie Bicyclette

Vos commentaires
loading...