Publicité

Un festival inspiré par la créativité du Mile-Ex

Culture, Vie de quartier
Projet Ex
Le secteur Alexandra-Marconi est un petit coin de la ville enclavé entre le chemin de fer du Canadien Pacifique et la Petite Italie et entre les rues Jean-Talon et Beaubien. (photo : Gracieuseté — Société de développement Waverly)

Un nouveau festival citoyen verra le jour dans le but de faire découvrir aux citoyens la créativité qui façonne le secteur Marconi-Alexandra/Mile-Ex.

Initié par la Société de développement Waverly (SDW), qui propose des projets collectifs en assurant une liaison entre les acteurs actifs du quartier, ce premier festival du nom de « Projet Ex » déploiera ses ailes du 7 au 10 septembre. Des conférences et des prestations artistiques seront données pendant quatre jours par les résidents du quartier, et ce, à la grandeur du Mile-Ex.

« Nous souhaitons que les résidents, les artistes et les entrepreneurs qui habitent, créent et travaillent dans ce secteur réalisent l’impact qu’ils peuvent avoir dans son développement », explique David Gobeille-Kaufman, cofondateur de la Société de développement Waverly.

La SDW désire profiter de l’occasion pour faire un pont entre la communauté citoyenne, politique et d’affaires de Marconi-Alexandra. « Nous avons proposé aux gens d’utiliser cette plateforme pour exprimer leur réflexion et mettre de l’avant ce qui les habite », témoigne le cofondateur.

Programmation

Au total, une centaine de résidents, artistes et entrepreneurs de l’ouest de la Petite Italie ont participé à cinq ateliers de cocréation pour définir la programmation. C’est en ce sens que l’équipe de la Société de développement Waverly décrit cette dernière comme « à l’image du quartier », soit « foisonnante d’idées », « éclectique » et « hautement colorée ».

Le 8 septembre, les citoyens auront l’opportunité de participer à une journée de conférences. Quatre grands axes seront à l’honneur : l’aménagement, la culture, la technologie et l’innovation sociale du secteur. « Ça va permettre aux citoyens et aux professionnels de se rassembler et de se poser des questions sur les réalités des quartiers », espère David Gobeille-Kaufman.

L’événement servira également de « réseautage » aux projets citoyens et aux entreprises. « Entre les désirs des citoyens et l’exécution, c’est souvent le financement qu’il manque. Pourtant, il y a plein d’entreprises qui désirent être des bons citoyens corporatifs dans le quartier », insiste le cofondateur.

Parcours et ateliers

À travers le tout, plusieurs restaurateurs du secteur proposeront des expériences gastronomiques. Celles-ci seront offertes à travers la plateforme de sociofinancement québécoise La Ruche, qui va permettre à Projet Ex de financer son volet musical. Une trentaine de prestations musicales et artistiques gratuites se tiendront pendant toute la durée du festival.

Divers parcours guidés et une série d’ateliers seront également offerts. Les visiteurs pourront notamment assister à une grande exposition à ciel ouvert tenue par plus de 50 artistes amateurs et professionnels.

En savoir plus :

Les citoyens, artistes ou entrepreneurs désirant donner un atelier dans le cadre du festival ou participer à l’exposition d’art publique sont invités à faire part de leur intérêt à la SDW via l’adresse suivante : [email protected]

À lire également : Sur les traces du secteur Marconi-Alexandra

Vos commentaires
loading...