Publicité

Percevoir la santé mentale comme une pierre fragile

Culture
santé mentale
À travers une série de 18 photographies, le photographe Kevin Calixte compare la santé mentale à une pierre fragile. (photo: Gracieuseté – Kevin Calixte)

À travers son exposition intitulée « Pierre fragile », qui se tient à L’Artothèque jusqu’au 3 juin, le photographe Kevin Calixte aborde l’équilibre émotionnel, physique, mental et spirituel.

Cet ancien intervenant en délinquance, qui a également travaillé dans le domaine psychosocial, a rencontré une vingtaine de citoyens québécois pour mieux comprendre la perception que nous avons de la santé mentale. Pour se faire, il a élaboré un questionnaire avec l’aide du Mouvement Santé mentale Québec.

« J’ai créé un premier lien avec cette vingtaine de personnes et ensuite j’ai écouté leurs enregistrements et je me suis promené à Montréal et autour pour voir comment j’étais influencé par ce qu’ils disaient », explique Kevin Calixte, qui aime témoigner de son questionnement sur les relations interpersonnelles de citoyens occidentaux au sein de son travail.

C’est ainsi qu’il est arrivé à élaborer une métaphore entre la pierre et la santé mentale. « C’est une matière qui est forte, mais elle n’est pas indestructible non plus. J’ai voulu la comparer à la fragilité du citoyen québécois et montrer que, par elle, nous sommes tous interreliés », témoigne le photographe, qui exerce le métier de façon autodidacte depuis 2012.

La santé mentale fragile comme une pierre

À travers une série de 18 photographies illustrant des roches de toute sorte, il aborde la question de l’équilibre émotionnel, physique, mental et spirituel.

« Le but de l’exposition est de faire réfléchir les gens à la question de la santé mentale et voir si le sujet est encore tabou. Je veux parler de société, de l’humain et voir si on se sent équilibré en tant que citoyens au Québec », vise M. Calixte.

Selon lui, la santé mentale touche la société dans son ensemble et c’est pourquoi l’exposition présentée à L’Artothèque pourrait intéresser un grand nombre de personnes.

« Ce qui m’a frappé quand j’ai vu les sept astuces et pistes de réflexion sur le site du Mouvement Santé mentale Québec, c’est que ça touche vraiment tout le monde. C’est des questions très générales. Elles visent à savoir si on est épanoui et si on crée assez de liens dans nos cercles [sociaux]. C’est des questions que tout le monde peut se poser », raconte Kevin Calixte.

Son oeil de photographe est mené à voir ces pierres comme des petites planètes. À travers son art, il propose de nous faire découvrir monde qui nous est parfois familier, d’autres fois étranger.

L’exposition « Pierre fragile » se tient à L’Artothèque, située au 5720, rue Saint-André, jusqu’au 3 juin 2017. Le vernissage aura lieu le 31 mai à partir de 17 h. 

Vos commentaires
loading...