Publicité

Louis Chandonnet est candidat pour l’Équipe Autonomiste dans Gouin

Politique
Équipe Autonomiste
Louis Chandonnet est candidat pour l’Équipe Autonomiste à l’élection partielle. (photo : Gracieuseté – Louis Chandonnet)

Louis Chandonnet, un ingénieur électrique, est candidat pour l’Équipe Autonomiste à l’élection partielle de Gouin qui se tiendra le 29 mai.

Louis Chandonnet vit dans la circonscription de Pointe-Aux-Trembles depuis deux ans. Il a fait partie du comité Environnement de Polytechnique à Montréal entre 2007 et 2009. C’est à cet endroit que les balbutiements de son intérêt pour la politique se sont fait valoir. Désormais, il oeuvre comme ingénieur électrique depuis plus de quatre ans. L’environnement est au coeur de ses préoccupations, « mais plus à droite », précise-t-il.

« Je me suis impliqué dans un parti politique pour valoriser la réduction de déchets. Tout dépend vraiment de comment on s’occupe de nos ressources. L’individu doit faire sa part à la source », explique Louis Chandonnet qui dit mener une campagne électorale zéro déchet. « Du moins, plus que les autres », nuance-t-il.

En entrevue au journal La Petite-Patrie, le candidat affirme être en accord avec l’austérité « pour faire plus avec moins ».

Équipe Autonomiste

L’Équipe Autonomiste, dont le slogan est « plus à droite, mais pas dans le champ! », a été créée en 2012 par Éric Barnabé, un ancien militant adéquiste de la région de Québec. Le fondateur avait décidé de créer le parti en guide de protestation à la fusion de l’Action démocratique du Québec (ADQ) et de la Coalition Avenir Québec (CAQ).

« Nous ne sommes pas souverainistes, nous ne sommes pas fédéralistes. Nous ne sommes pas la CAQ, le Parti québécois ou Québec solidaire. On est Autonomiste donc différent des autres. Ce qui avait dans l’ADQ est resté. On veut un Québec autonome, tout en restant dans le Canada », explique Louis Chandonnet en précisant que le parti « ratisse large » dans leurs valeurs.

Sur son site web, le parti dit plaider pour l’autonomie des individus en rendant le gouvernement « plus facilitateur et moins interventionniste ». Cette idée va de pair avec sa volonté d’encourager les parents « à assumer leurs rôles en limitant les interventions gouvernementales ». Il désire aussi favoriser l’équité entre les générations en transmettant « adéquatement les connaissances acquises dans tous les domaines » et favoriser « l’égalité homme-femme dans les deux sens » en valorisant autant la condition masculine que la condition féminine.

Le parti souhaite valoriser les coutumes québécoises et affirme que les citoyens « doivent se tenir debout devant les demandes déraisonnables venant de groupes de pression quels qu’ils soient. »

À lire également : Élections partielles dans Gouin le 29 mai

Vos commentaires
loading...