Publicité

Idole : un bar inspiré des sociétés secrètes à venir sur la Plaza

Économie
Idole
L’ouverture du Idole est prévue pour le mois de juillet. Le propriétaire termine actuellement les rénovations. (photo : Gracieuseté – Anthoni Jodoin)

Un nouveau bar du nom de « Idole » verra le jour sur la Plaza Saint-Hubert au courant du mois de juillet, inspiré des sociétés secrètes et des lieux de culte.

Idole

(photo : Gracieuseté – Anthoni Jodoin)

Celui-ci sera tenu par Anthoni Jodoin, également propriétaire du Snowbird Tiki Bar, de la Taverne Cobra et du Brutus, tous situés dans Rosemont-La Petite-Patrie. Le Idole logera au deuxième étage du 6388, rue Saint-Hubert, qui abritait anciennement le Centre Fusion Culturel (CFC), un bar qui servait de lieu pour les artistes émergents de la métropole. « Ça a toujours été un local que je trouvais unique en son genre. Je rêvais de l’avoir un jour. Il y a eu une opportunité que je ne pouvais pas refuser », raconte Anthoni Jodoin.

Celui-ci désire s’inspirer des « sociétés secrètes », « des lieux de culte » et « de la monarchie » pour construire l’ambiance de son nouveau cocktail lounge.

« Ce ne sera pas un bar clandestin, comme le sont plusieurs bars qui ouvrent leurs portes à Montréal depuis cinq ans. Je voulais présenter quelque chose qui s’allie bien à l’endroit. On veut faire un lounge avec des cocktails haut de gamme, qui ressemblera à un gentlemen’ s club, un peu glauque et idéal pour les dates », explique Anthoni Jodoin en parlant d’un « endroit unique » dans Rosemont-La Petite-Patrie. Éventuellement, une petite sélection de bouchées seront également offertes.

Plaza Saint-Hubert et travaux

Le propriétaire, fier résident de Rosemont-La Petite-Patrie, ne cache pas son amour pour la Plaza Saint-Hubert et sa volonté de s’y installer depuis plusieurs années.

« Je crois énormément au retour de la Plaza. On ressent qu’il y a un développement commercial plus recherché et il y a un certain renouveau qui commence à s’installer. C’est une rue commerciale unique à Montréal et je veux y contribuer », affirme-t-il.

Celui-ci pense « ne pas avoir trop de problèmes » face à la diminution d’achalandage qui risque de se faire valoir avec les travaux qui auront lieu prochainement.

« Les bars et les restaurants sont fréquentés par une clientèle de quartier. La rue est fermée pour les voitures, mais le métro qui se situe à proximité et l’accès au trottoir vont faire en sorte que ça va demeurer passant », rassure le propriétaire du Idole.

À l’ère des réseaux sociaux, Anthoni Jodoin croit qu’il y a moyen d’utiliser ceux-ci pour promouvoir l’accès à l’artère commerciale et à son nouveau cocktail lounge.

Vos commentaires
loading...