Publicité

Gabriel Nadeau-Dubois dans les grands souliers de Françoise David

Politique
Gabriel Nadeau-Dubois
Lors de l’annonce de sa candidature le 9 mars dernier, Gabriel Nadeau-Dubois avait affirmé vouloir « s’inspirer de la proximité exceptionnelle » que possédait Françoise David avec les résidents de la circonscription. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

L’éducation est au coeur de la campagne électorale de Gabriel Nadeau-Dubois, mais Françoise David pourrait bien l’être aussi… du moins, en pensée.

Le candidat pour Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, n’a pas pris mille et un détours pour donner le ton à sa campagne électorale : l’éducation est au coeur de ses priorités. À cet effet, il encourage notamment les résidents de Gouin depuis quelques semaines à afficher un sac à dos sur leur balcon « en appui à l’éducation publique » à l’instar d’une pancarte électorale à son effigie.

Questionné par le journal La Petite-Patrie à savoir ce qu’il compte faire pour la santé, l’économie ou la culture, le candidat répond par l’espoir d’arriver à marcher dans les grands souliers de l’ancienne députée de Gouin, Françoise David.

« Le principal atout que j’ai, c’est de bénéficier de tous les contacts et les liens qu’elle avait. On travaille avec la même équipe. Les dossiers vont être traités en parfaite continuité avec ce que Françoise David faisait sur le terrain », assure Gabriel Nadeau-Dubois.

Logements

Au-delà de l’éducation, le candidat solidaire compte aussi se pencher sur les problèmes de logements dans Gouin s’il est élu — « l’un des problèmes qui requiert l’implication de tous les paliers politiques », précise-t-il.

« Gouin est l’un des quartiers centraux de Montréal, qui est aux prises avec des menaces en terme de protection du parc locatif. Les gens sont inquiets. Françoise David a fait un travail exceptionnel de concertation avec les organismes du quartier et c’est certain que je vais continuer ce travail », promet-il.

À cet effet, M. Dubois se dit « très content » d’avoir reçu l’appui du maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau, dans sa campagne électorale.

« Ça va nous permettre de travailler ensemble sur les enjeux de logements, d’aménagements et sur tout ce qui est en lien avec le municipal. On a déjà de très bons liens d’établis et on va être capable de faire un bon travail », s’enthousiasme le candidat.

Jongler comme co-porte-parole avec la campagne

À l’inverse des autres candidats qui peuvent se concentrer entièrement sur leur campagne électorale, Gabriel Nadeau-Dubois est déjà sollicité de toute part comme co-porte-parole de Québec solidaire. En même temps que mener sa campagne dans Gouin, il doit en plus bâtir les troupes de la formation politique. Mais est-ce que cela peut lui porter désavantage ? M. Dubois ne croît pas.

« Les gens de Gouin connaissent bien Québec solidaire. Ils ont vécu cette expérience d’avoir une députée, qui était également co-porte-parole du parti. Françoise David a aussi occupé ce rôle et ça ne l’a pas empêchée d’être une extraordinaire députée de terrain », dit-il.

Comme n’importe quel autre candidat qui prendra la relève, il va s’en dire que Gabriel Nadeau-Dubois a de bien grands souliers à chausser s’il est élu. Mais à long terme, le candidat se montre confiant qu’ils finiront bien par lui faire.

À lire également : Gabriel Nadeau-Dubois sera candidat dans Gouin

 

Vos commentaires
loading...