Publicité

13 candidats se présentent à l’élection partielle de Gouin

Politique
Gouin
La circonscription de Gouin s’étend de la rue Hutchison à la 6e avenue ainsi que de la rue Jean-Talon Ouest à la rue Masson et la voie ferrée du Canadien Pacifique. (photo : capture d’écran de lacarte.electionsquebec.qc.ca)

Un total de 13 candidatures ont été autorisées pour l’élection partielle en cours dans la circonscription de Gouin.

La période pour produire une déclaration de candidature s’est terminée samedi 13 mai dernier, à 14 h. Les 44 000 électeurs de la circonscription devront se rendre aux urnes le 29 mai prochain et effectuer un choix parmi les candidats suivants :

Jonathan Marleau (Parti libéral du Québec), Gabriel Nadeau-Dubois (Québec solidaire), Benjamin Bélair (Coalition avenir Québec – L’équipe François Legault), Alex Tyrrell (Parti vert du Québec), Jean-Patrick Berthiaume (Bloc pot), Louis Chandonnet (Équipe Autonomiste), Alexandre Cormier-Denis (Parti indépendantiste), Vanessa Dion (Option nationale – Pour l’indépendance du Québec), Samuel Fillion-Doiron (Équipe Adrien Pouliot – Parti conservateur du Québec), Nicole Goulet (Citoyens au pouvoir du Québec), Michel Leclerc (Parti libre), François-Xavier Richard-Choquette (Indépendant) et Sébastien Théodore (Indépendant). Rappelons que le Parti québécois (PQ) a décidé de ne pas présenter de candidat.

« La démocratie, c’est aussi l’engagement citoyen. Je tiens donc à saluer cet engagement qui anime chacune des personnes qui a décidé de poser sa candidature dans la circonscription de Gouin. Car si voter est essentiel, se porter candidat, c’est vouloir faire une différence et ainsi participer à la vie démocratique », a conclu par communiqué le directeur général des élections, Pierre Reid.

Démarches pour devenir candidat

Un citoyen qui veut se porter comme candidat, en tant qu’indépendant ou pour un parti politique, doit se procurer un formulaire de candidature au bureau du directeur du scrutin de la circonscription électorale où il désire se présenter.

Il doit ensuite récolter au moins 100 signatures d’appui auprès des électeurs de la circonscription où il se présente. Celles-ci devront être déposées au maximum le 16e jour avant la date du scrutin. Un candidat relié à un parti politique doit déposer sa déclaration de candidature avec une lettre du chef de la formation politique, qui stipule le reconnaître comme candidat du parti.

La révision de la liste électorale se poursuit jusqu’au 25 mai. « Toute correction ou inscription à la liste doit être faite le 15 mai au plus tard, pour que les électeurs puissent voter par anticipation les 21 et 22 mai. Il s’agit d’une condition essentielle pour voter », précise M. Reid.

Vos commentaires
loading...