Publicité

Affronter ensemble les problèmes de santé mentale

Communautaire, Santé
Groupe soutien. Photo Pexels.com
Près d’une personne sur cinq souffre de problèmes de santé mentale au cours de sa vie, selon l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal. (photo : Matthias Zomer, Pexels.com)

Situé dans La Petite-Patrie, l’organisme Le Rebond souhaite sortir de l’isolement les personnes vivant ou ayant vécu avec un problème de santé mentale, en leur proposant une ressource alternative.

Logeant sur la rue Saint-Vallier depuis 2016, l’organisme communautaire offre un lieu de rencontre où les gens peuvent s’exprimer et échanger avec d’autres, dans un contexte de respect, d’égalité et d’ouverture.

« On ne demande pas de diagnostic, explique le coordonnateur de la ressource alternative, Luc Forest. On accueille tous les gens qui sont interpellés d’une quelconque manière; qu’ils souffrent de dépression, de schizophrénie ou d’un autre problème de santé mentale. »

Né d’un besoin dans le quartier en 2014, l’organisme offre différentes activités, pratiquement tous les jours de la semaine dans ses locaux.

Chaque dimanche, par exemple, les gens sont invités à venir s’exprimer à travers différents arts de la scène. Les samedis sont, quant à eux, réservés à une activité de socialisation ouverte à tous les membres du Rebond, afin de promouvoir le partage et la discussion.

Un groupe de soutien pour les percepteurs de sens se réunit également à peu près chaque mercredi. Ces rencontres visent à amener les gens qui entendent des voix ou qui ressentent des perceptions de type sensoriel à mieux vivre au quotidien avec ce phénomène.

Une ressource importante

L’organisme accueille chaque année une centaine de membres réguliers. « La demande est de plus en plus grande, affirme M. Forest, on est même rendu à offrir cinq plages horaires dans la semaine ».

Selon l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, près d’une personne sur cinq souffre de problèmes de santé mentale au cours de sa vie. Cependant, la majorité de ces individus ne consultent pas, principalement à cause des préjugés qui entourent les troubles mentaux. C’est pourquoi Le Rebond, qui fonctionne notamment grâce au bouche-à-oreille, travaille constamment à se faire connaître dans le quartier.

Outre le fait d’être une ressource en demande, la popularité grandissante de l’organisme est due à leur emplacement stratégique, situé à deux pas du CLSC de La Petite-Patrie. « Les listes d’attentes s’allongent de plus en plus dans les CLSC, alors on accueille beaucoup de gens qui sont redirigés vers nous », explique M. Forest.

Un concert-bénéfice

Au profit du Rebond, le Chœur de La Petite-Patrie prépare un concert du temps des fêtes à l’Église Saint-Édouard dans La Petite-Patrie, le samedi 9 décembre prochain. Dirigés par la chef de chœur Pauline Lagacé, les choristes entameront des chants de Noël dans l’Église St-Édouard à partir de 19 h.

Tous les fonds amassés grâce à la vente des billets iront directement à l’organisme de quartier.

Vos commentaires
loading...