Publicité

Sapins Filion, roi des forêts

Vie de quartier
Sapins Filion. Lionel 2. Photo Catherine Bernard
Lionel Filion (de face) parmis ses sapins au marché Jean-Talon. (photo : Catherine Bernard)

Les premiers sapins de Noël ont déjà fait leur entrée au marché Jean-Talon. Dans le courant de la semaine, les résidents du quartier assisteront à l’arrivée des sapins d’autres marchands, puis ceux des supermarchés. Une concurrence qui n’inquiète pas Lionel Filion, lui qui entame sa 40e saison au marché.

« Je fais ma tournée de téléphone pour annoncer aux gens qu’on est arrivé! », s’exclame le marchand de sapins en sortant de sa roulotte, stationnée à côté des piles d’arbres verts, depuis vendredi, au marché Jean-Talon. Une bonne habitude qu’il a gardée afin d’entretenir une clientèle régulière et stable.

« La plupart de mes clients habitent dans le quartier, mais certains viennent même de Longueuil pour venir nous voir», affirme celui qui installe son kiosque au marché Jean-Talon depuis 1978. Il réalise que l’achalandage du marché joue également beaucoup sur la popularité de ses sapins.

Cette année, la famille Filion est arrivée une semaine plus tôt, comme si elle avait pressenti l’arrivée des clients avec la tombée de la première neige. En effet, l’un des fils s’active déjà sur le stand en conseillant les clients désireux de trouver l’arbre parfait, en ce dimanche enneigé.

Mon beau sapin

L’aspect général d’un sapin est la première chose qu’un client regarde, selon M. Filion. C’est pourquoi le patron de l’entreprise familiale prend soin de tailler lui-même une bonne partie des conifères qu’il abat dans sa pépinière située à Ayer’s Cliff. L’élagage se fait en juillet, afin de permettre aux bourgeons de cicatriser, affirme le passionné de 71 ans.

Outre l’apparence et la taille, les clients ignorent souvent les différences entre deux sapins. Ce qui rend la compétition encore plus féroce. Pour M. Filion, la question ne se pose pas entre ses arbres et ceux vendus à bas prix dans certains supermarchés : « Nous on vend peut-être plus cher, mais nos clients savent que c’est de la qualité », explique-t-il.

Un sapin de Noël de qualité se démarque, entre autres, par une bonne rétention des aiguilles, l’absence de branches dégarnies et une coupe uniforme. Chez Sapins Filion, on vend des Fraser et des Baumiers, deux variétés d’arbres découlant de la même famille, mais avec leurs distinctions. Des petits et des grands, des gros et des minces : il y en a pour tous les goûts.

Sapins Filion. Groupe amis. Photo Catherine Bernard

Les clients étaient déjà au rendez-vous, le dimanche 19 novembre, au kiosque de Sapins Filion. (photo : Catherine Bernard)

Un groupe d’amis vient tout juste de jeter son dévolu sur un magnifique Baumier de 6 pieds. « Les gens préfèrent les baumiers parce qu’ils dégagent un parfum unique», soutient M. Filion. Tout fiers, les nouveaux acquéreurs posent avec leur sapin de Noël. « Il sent déjà bon! », s’enthousiasment-ils en humant ses branches.

Le groupe avait prévu venir magasiner leur arbre au marché spécifiquement. « Le prix ne nous dérange pas vraiment», affirme l’un des nouveaux propriétaires du sapin, en haussant les épaules. « On préfère venir au marché Jean-Talon parce que c’est local et qu’on aime l’ambiance », ajoute-t-il.

Sapins Filion. Coupe sapin. Photo Catherine Bernard

La famille Filion prend le temps de couper le tronc, afin de garantir la fraîcheur du sapin. (photo : Catherine Bernard)

Pendant que le groupe d’amis discute, le fils Filion s’occupe de la touche finale. Habillé d’une veste épaisse à carreaux rouges et noirs, on le croirait sorti tout droit du bois. À l’aide d’une petite tronçonneuse, il s’applique à scier une fine tranche du tronc « pour permettre à l’arbre de s’abreuver », précise-t-il au groupe en leur conseillant de veiller à ce qu’il ne manque jamais d’eau.

La fraicheur des sapins est primordiale pour M. Filion. Chaque lundi ou mardi, un des douze membres de l’entreprise familiale retourne en Estrie pour couper de nouveaux sapins à la pépinière. Ainsi, les clients peuvent s’attendre à des arrivages frais toutes les semaines et ce, jusqu’à Noël!

 

 

 

 

Vos commentaires
loading...