Publicité

Une grande vente d’oeuvres d’art se tiendra à L’Artothèque

Culture
Artothèque
L’Artothèque possède une bibliothèque de plus de 3000 oeuvres d’art. (photo : Gracieuseté – Marc Gibert pour L’Artothèque)

Près d’une cinquantaine d’œuvres d’art seront mises en vente par L’Artothèque le 20 et 21 octobre prochain.

« C’est une occasion idéale pour se procurer des œuvres originales d’artistes québécois et canadiens à un prix abordable et supporter les artistes d’ici, fait valoir Justin Maheu, directeur à L’Artothèque. Nous avons des bijoux qui n’ont jamais été exposés, car ils ne sont pas encadrés. Ça va permettre aux gens de les acquérir. »

Néophytes et amateurs, bienvenus!

Les participants pourront notamment se procurer des sérigraphies du célèbre plasticien Guido Molinari ou encore du père de l’art optique, Victor Vasarely ; tous les deux connus pour leur contribution à l’abstraction géométrique. Les collectionneurs se réjouiront de retrouver le travail du photographe et sculpteur de renommée internationale Stanley Lewis, dont l’oeuvre figure dans les collections du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée du Québec ou encore du Musée des beaux-arts du Canada.

Les œuvres de plusieurs autres artistes seront également proposées, dont celles de l’artiste autodidacte Marcellin Dufour et du peintre, sculpteur et aquarelliste Marc-Antoine Nadeau. Ceux-ci possèdent le point commun de mettre la nature en valeur au sein de leur art, et ce, sous diverses formes.

La valeur de chacune des oeuvres varie entre 150 $ et 3000 $ selon la renommée de l’artiste, ce qui permet à quiconque ayant un intérêt pour l’art de participer à la vente. « Il y a des artistes connus et moins connus, donc il y en a autant pour les néophytes que pour les collectionneurs », souligne M. Maheu.

Les oeuvres encadrées seront exposées alors que les oeuvres non encadrées seront déposées sur des tables. « Des employés de L’Artothèque seront disponibles pour éclairer les citoyens et répondre à leurs questions », indique le directeur.

Rendre l’art plus accessible

Les fonds récoltés par l’entremise de la vente seront versés à la Fondation des arts et métiers d’art du Québec (FAMAQ), qui opère L’Artothèque. Ainsi, la vente permet à la bibliothèque de la rue Saint-André de poursuivre ses missions, soit « de soutenir la création et les artistes du Québec et du Canada, proposer une alternative innovante à la diffusion des œuvres d’art et favoriser la compréhension des arts visuels auprès du public. »

Rappelons que dans l’idée de rendre l’art contemporain plus accessible, L’Artothèque rend des centaines d’oeuvres disponibles à la location. Justin Maheu aimerait en plus organiser une vente d’oeuvre d’art chaque année. « Nous avons plusieurs oeuvres papier qui n’ont jamais été vues par le public, donc on s’est dit que de les rendre disponibles à l’achat serait intéressant », explique le directeur, qui espère lancer une tradition.

La vente se déroulera le vendredi 20 octobre de 11 h à 19 h et le samedi 21 octobre 2017, de 11 h à 17 h au 5720, rue Saint-André. 

Vos commentaires
loading...