Publicité

Changer le monde un jus à la fois

Économie, Environnement
jus LOOP
Les jus LOOP sont disponibles dans plus de 400 points de vente à travers le Québec. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Chaque jour, 16 tonnes de fruits et légumes sont mises à la poubelle par les distributeurs alimentaires. Le jus pourrait toutefois venir contrer une partie de ce gaspillage.

C’est du moins l’idée de deux entrepreneurs de La Petite-Patrie, David Côté et Julie Poitras Saulnier, qui sont derrière la création des jus LOOP. Offerts en sept différentes recettes, ils sont préparés à partir des invendus et des pertes du distributeur Courchesne Larose. À ce jour, plus de 330 000 tonnes de fruits et légumes ont été sauvés par leur entreprise.

« Le problème est que le cycle de distribution prend du temps. Quand le distributeur vend ses fruits et légumes aux grandes surfaces, il a besoin qu’ils durent trois semaines le temps que ça soit distribué, envoyé dans les épiceries, mis sur l’étalage et que ça soit bon dans le frigidaire du consommateur pendant encore quelques jours », explique M. Côté.

Bien que les fruits et légumes « moches » ont connu un véritable coup de médiatisation dans les dernières années, ils ne représentent que 15 % de la production des jus LOOP.

« Les fruits et légumes que nous utilisons sont parfaits parce qu’ils sont mûrs. Ils sont exactement comme on les achèterait si on veut les manger aujourd’hui ou demain matin. Quand les tomates commencent à être vraiment rouges et prêtes, c’est là que les épiceries ne les veulent pas » fait valoir l’entrepreneur, qui est également fondateur de la populaire chaîne de cuisine vivante Crudesscence et des jus pressés à froid RISE Kombucha.

Partenariat

C’est notamment lors de son périple dans le domaine de la restauration qu’il a eu le son de cloche. « Le vice-président à l’administration et aux opérations de Courchesne Larose, Frédéric Monette, avait envie de changer les choses et il avait entendu parler de moi par hasard. Il est venu me voir pour mettre sur pied ce partenariat génial » témoigne David Côté.

Les affaires vont bon train au point qu’ils sont devenus des associés. La production, qui se fait actuellement à Saint-Hyacinthe, déménagera dans quelques jours dans l’entrepôt de Courchesne Larose à Anjou. « Il y a une synergie inimaginable qui se forme avec eux » se réjouit l’entrepreneur, qui travaille de son côté à la commercialisation du produit dans son bureau du Marché Jean-Talon.

Changer le monde par les jus

Après un an seulement, David Côté cumule déjà plusieurs prix derrière la cravate : 400 000 $ avec Recyc-Québec, 25 000 $ avec PME MTL et 26 000 $ au Défi Ose Entreprendre. Des montants qui lui permettent de « changer le monde par les jus » avec un peu plus d’aisance comme il aime le décrire.

« Notre but est d’inspirer le monde, peu importe comment. À Crudesscence, on voulait créer une étincelle pour aider les gens à reprendre leur santé en main. À RISE Kombucha, c’était une étincelle pour s’élever et créer une alternative aux boissons gazeuses. Avec LOOP, notre objectif est de rendre les gens conscients du gaspillage » raconte l’entrepreneur avec toute la passion du domaine qui l’anime.

Un produit santé, qui diminue les gaz à effet de serre, qui sauve le gaspillage d’eau et qui crée de l’emploi. En effet, le jus semble bien être un produit plus révolutionnaire qu’il en a l’air.

À lire également : Une contribution de 85 000$ pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Vos commentaires
loading...