Publicité

Vitesse maximale réduite de 10 km/h

Transport
vitesse
Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau, a fait l’annonce des nouvelles limites de vitesse aux médias locaux, en compagnie des conseillers de Ville François Limoges (gauche) et Guillaume Lavoie (droite). (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Plusieurs rues de Rosemont-La Petite-Patrie verront leur limite de vitesse être réduite de 10 km/h d’ici juillet 2017.

Les nouvelles limites de vitesse touchent les rues artérielles et collectrices de l’arrondissement, actuellement à 50 et 40 km/h.

Ainsi, les rues où la limite de vitesse est de 50 km/h posséderont désormais une limite de 40 km/h comme la rue Clark, l’avenue De Lorimier, la rue D’Iberville, la rue Jean-Talon, l’avenue Papineau, l’avenue du Parc, le boulevard Rosemont, le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Urbain. Les rues qui possèdent une limite de vitesse de 40 km/h passeront quant à elles à une limite de 30 km/h.

Seules les rues considérées comme routes provinciales et les rues avec radar photo feront exception à la nouvelle règlementation et demeureront à 50 km/h, telles que l’avenue Christophe-Colomb, la rue Saint-Denis, le boulevard Saint-Michel, la rue Sherbrooke et le boulevard Pie-IX. Également, puisque les rues résidentielles sont déjà à 30 km/h, leur limite de vitesse sera inchangée.

Les changements de signalisation s’effectueront de façon progressive au cours des prochaines semaines et devraient être complétés d’ici la mi-juillet. Plusieurs des nouveaux panneaux indicateurs porteront la mention « nouvelle signalisation », plus particulièrement au début des zones touchées. Le maire de l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau, demande aux policiers d’être indulgents envers les automobilistes lors dès premières semaines et de leur donner un avis plutôt qu’une contravention.

Vision zéro

Cette nouvelle réglementation menée par le maire de Rosemont-La Petite-Patrie s’inspire de la « Vision zéro » des grandes villes comme New York et Paris, qui ont diminué la limite de vitesse sur l’ensemble de leur territoire.

« C’est une tendance mondiale dans laquelle on s’inscrit. Ce n’est pas pour empêcher la circulation. On veut simplement réduire pour diminuer le risque de collision et aider les automobilistes à freiner à temps lorsque les piétons traversent. Ça s’inscrit dans une démarche pour mieux partager la voie de circulation entre les différents usagers, que ce soit les piétons, les cyclistes ou les automobilistes », explique le maire, qui a reçu un bon nombre de demandes citoyennes à cet effet depuis les dernières années.

Celui-ci affirme également que « toutes les études de la santé publique ont démontré que plus la vitesse diminue, plus les risques de décès lors d’une collision diminuent aussi ».

Récupération

Au total, le coût déboursé pour la nouvelle signalisation s’élève à 60 000 $ pour 400 panneaux de signalisation. Ces derniers sont récupérés en étant installés à un autre endroit où la signalisation a été changée.

Les changements de signalisation s’ajoutent aux nombreuses mesures déployées sur le territoire de Rosemont-La Petite-Patrie depuis l’adoption du Plan local de déplacement en 2014, au sein duquel les rues locales ont vu leur limite passer à 30 km/h et où plusieurs saillies de trottoirs, passages piétonniers surélevés et dos d’âne ont été aménagés.

Le plan de l’arrondissement avec les nouvelles limites de vitesse est disponible sur le site web de l’arrondissement.

Vos commentaires
loading...