Publicité

PRIMEUR – Des feux pour piétons à deux intersections sur Papineau

Transport
avenue Papineau
Les feux pour piétons aux intersections de l’avenue Papineau et de la rue de Bellechasse ainsi qu’à l’intersection du boulevard Rosemont étaient réclamés depuis novembre 2015 par le Conseil d’établissement de l’école secondaire Père-Marquette. (photo : Lindsay-Anne Prévost)

Des feux pour piétons seront installés d’ici la rentrée des classes 2017 à l’intersection de l’avenue Papineau et du boulevard Rosemont ainsi qu’à l’intersection de la rue de Bellechasse.

Cette décision de la Ville-Centre donne suite à une demande formulée par le conseil d’établissement (CÉ) de l’école secondaire Père-Marquette. Celui-ci tentait de convaincre le responsable des Transports à la Ville de Montréal, M. Aref Salem, depuis novembre 2015.

Le conseil d’établissement affirme demeurer sans réponse jusqu’à ce jour, malgré quelques échanges sur Twitter et une lettre envoyée en mars 2017 à l’attention de ce dernier. Le journal La Petite-Patrie a toutefois obtenu confirmation de l’installation de feux piétons suite à une demande d’information envoyée par courriel à l’attention de M. Salem.

« La Ville de Montréal a effectué une étude technique en 2016 et terminée en début d’année, concernant des feux piétons aux intersections Papineau/Rosemont et Bellechasse/Papineau. Les résultats de l’étude sont concluants. Des feux piétons à décompte numérique vont bien être ajoutés, avant la rentrée des classes, aux quatre traverses », confirme par courriel Dorothée Philippon, chargée de communication à la Ville-Centre.

Feux piétons réclamés 

« L’enjeu est important, il touche 1 200 élèves et 2 400 parents, mais aussi tous les résidents du secteur », affirme l’un des membres du Conseil d’établissement et parent, Steve Quirion.

Selon un comptage réalisé le 9 décembre 2015 par le CÉ sur l’avenue Papineau entre 7h55 et 8h10 et sur le boulevard Rosemont entre 8h11 et 8h26, plus de 1508 voitures circuleraient sur le boulevard Rosemont. Le chiffre grimpe à 2 128 voitures sur l’avenue Papineau. L’installation de feux piétons sur cette partie de l’avenue Papineau permettra ainsi aux élèves de traverser l’avenue Papineau de façon plus sécuritaire face à cet achalandage. Selon M. Quirion, les automobilistes qui arrivent par le boulevard Rosemont ou par la rue de Bellechasse et qui désirent tourner vers le sud ou vers le Nord sur l’avenue Papineau ne voient pas forcément les enfants arriver, qui ne sont pas beaucoup plus haut que certaines voitures.

Dans un document adressé autant à la Ville Centre qu’aux élus de Rosemont-La Petite-Patrie auquel le journal La Petite-Patrie a obtenu accès, le conseil d’établissement présente plusieurs mesures potentielles pour apaiser la circulation autour de l’école.

En plus des feux piétons sur l’avenue Papineau, celui-ci propose d’instaurer des mesures pour apaiser la circulation sur le boulevard Rosemont tel que des panneaux lumineux de traverse scolaire, un mail central avec bollards en guise de refuge pour les piétons ou encore un symbole « écoliers » au sol. La sécurisation de l’arrêt d’autobus à l’intersection de l’avenue Papineau et la sécurisation de la traverse de la rue Marquette figurent également sur la liste « des priorités » inscrites à ce document.

Implication de l’arrondissement

Pour sa part, l’arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie a adopté plusieurs mesures au courant de la dernière année pour assurer la sécurité des élèves de l’école Père-Marquette.

On compte entre autres la réduction à 30 km/h de la vitesse permise sur le boulevard Rosemont entre les rues Marquette et Chambord et la construction de saillies.

Mme Philippon précise que, d’ici l’ajout des feux piétons aux quatre traverses, « il reste des étapes à venir d’ordre technique et d’ingénierie concernant l’installation des feux piétons. »

À lire également : Vitesse maximale réduite de 10 km/h

Vos commentaires
loading...