Publicité

Barreaux aux fenêtres et chambres au sous-sol

Immobilier, Commandité
Avec des barreaux aux fenêtres pour prévenir les intrusions, si le feu prend, en sortirez-vous vivant? (photo : Inspecteur D)
Avec des barreaux aux fenêtres pour prévenir les intrusions, si le feu prend, en sortirez-vous vivant? (photo : Inspecteur D)

Barreaux aux fenêtres pour prévenir les intrusions, sous-sol avec une ou deux coquettes chambres à coucher : voilà des aménagements pratiques, surtout pour une famille. Mais si le feu prend, en sortirez-vous vivant?

Voici deux situations qui ne sont parfois pas réglementaires et qui peuvent carrément mettre la vie des occupants en danger.

Barreaux aux fenêtres

Depuis 1994, il est interdit d’installer des barreaux métalliques fixes à l’intérieur ou l’extérieur des portes et fenêtres. Ceux installés avant cette nouvelle disposition du Code du bâtiment peuvent rester en place, mais il est fortement recommandé de les retirer s’il s’agit d’une issue pouvant servir de voie d’évacuation en cas d’incendie.

En cas d’incendie, réussirez-vous à sortir par cette fenêtre? (photo : Inspecteur D)

En cas d’incendie, réussirez-vous à sortir par cette fenêtre? (photo : Inspecteur D)

Si les pompiers doivent passer par la fenêtre d’une chambre à coucher, les barreaux ne resteront pas en place longtemps. Par contre, pour l’occupant qui tente de sortir lors d’un incendie, il pourrait être trop tard. Le plus récent Code du bâtiment dicte une largeur et hauteur supérieure à 380 mm (15 po) et une surface vitrée d’au moins 0,35 m² (3,8 pi²).

Dans les secteurs où les résidents craignent les invasions à domicile, on suggère de remplacer les barreaux fixes par des grilles qui pivotent sur un axe et s’ouvrent facilement de l’intérieur.

Chambres au sous-sol

Les chambres à coucher au sous-sol sont soumises aux mêmes règles que celles des étages. La fenêtre donnant sur l’extérieur doit avoir une surface égale ou supérieure à 5 % de la superficie de la chambre. Elle doit s’ouvrir facilement et être suffisamment grande pour permettre qu’un adulte y passe. Le plus récent Code du bâtiment dicte une largeur et hauteur supérieure à 380 mm (15 po) et une surface vitrée d’au moins 0,35 m² (3,8 pi²).

Si la chambre est occupée par un enfant, il est fortement recommandé d’installer un bureau ou une commode sous la fenêtre et de bien fixer le meuble contre le mur. L’enfant pourra y grimper pour sortir par la fenêtre en cas d’urgence.

Chaque arrondissement ou municipalité peut adopter des dispositions encore plus sévères que celles du Code du bâtiment. Avant d’aménager une chambre à coucher au sous-sol, consultez votre service d’urbanisme municipal.

André Dumont, alias Inspecteur D, est inspecteur en bâtiment et chroniqueur

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...